Pierre Laporte félicite le Togo pour les réalisations dans le projet corridor...

Pierre Laporte félicite le Togo pour les réalisations dans le projet corridor Abidjan-Lagos

SHARE
image_pdfimage_print

Le Projet de facilitation du commerce et du transport sur le corridor Abidjan-Lagos (PFCTCAL), une initiative de la Banque mondiale pour booster l’intégration dans la sous-région ouest africaine, prend fin le 30 septembre prochain.

Avec 33 millions de dollars, soit 20 milliards de francs, la Banque mondiale a fait plusieurs réalisations au nombre desquelles  un parking pour gros porteurs sur une superficie de 20.100m² avec une capacité d’accueil pour 200 camions, le pont d’Aného, la voie urbaine réhabilitée qui traverse la ville à la gare routière, le magasin de marchandises par les services douaniers à Sanvee-Condji et les nouveaux logements des familles affectées.

Pour constater de visu ce qui a été fait sur le terrain, le Directeur des opérations de la Banque mondiale au Togo, Pierre Laporte a effectué une visite dans cette ville. Il était accompagné de Joëlle Businger, la Représentante résidente de la Banque mondiale au Togo,  du Directeur de cabinet du ministre de la Planification du développement, Essohanam Edjéou, du coordonnateur du projet, Essobozou Awadé et des autorités locales.

Face à la presse à la fin de la visite, le responsable de l’institution bancaire a fait des confidences.

« Les infrastructures ont donné un nouveau visage à la ville, elles contribuent à décongestionner le trafic au niveau de la frontière et à faciliter le commerce  et le transport sur la portion togolaise. Je suis content que le projet a pu régler les questions liées au recasement des familles touchées par ce projet. Certainement, le Togo est en avance sur presque tous les autres pays dans ce projet. La Côte d’Ivoire par exemple est un peu en retard par rapport à ce projet. Cela est exemplaire. Je tiens à féliciter le gouvernement et tous les autres acteurs », a-t-il indiqué.

Selon les informations, au 1er mars 2016, les 33 millions de dollars, soit 20 milliards de francs CFA promis par la Banque, ont été décaissés à 97,45%.

« C’est une joie pour nous de voir ces infrastructures qui ont été rénovées et renforcées mais aussi de voir le commerce se développer tous ces pays et que le mouvement des biens et des personnes soit plus fluide pour encourager l’activité économique mais aussi le développement du pays », a déclaré Joëlle Businger.

Selon le Directeur des opérations de la Banque mondiale au Togo, avec résidence à Abidjan, le Togo peut encore espérer plus autres projets dans les mois et années à venir.