Plus de 58 milliards de F CFA de la Banque Mondiale pour...

Plus de 58 milliards de F CFA de la Banque Mondiale pour le financement de trois nouveaux projets au Togo

SHARE
Echange de documents entre Mme Joëlle Dehasse et le ministre Sani Yaya
Echange de documents entre Mme Joëlle Dehasse et le ministre Sani Yaya
image_pdfimage_print

101,9 millions de dollars soit plus de 58 milliards de F CFA, c’est la nouvelle enveloppe financière que l’institution de la Banque mondiale vient de mettre à la disposition du Togo pour le financement de trois nouveaux projets. La signature des accords de financement est intervenue ce jeudi entre le ministre Sani Yaya en charge de l’Economie et des Finance et la Représentante résidente de la Banque mondiale au Togo, Mme Joëlle Dehasse.

Sur ce financement 101,9 millions de dollars, 66, 9 millions de dollars sont octroyés sous forme de don et 35 millions de dollars sous forme de crédit. Sont pris en compte par ce nouveau programme, le projet de Gouvernance Economique évalué à environ 08 milliards de F CFA, le Projet de Réforme et d’Investissement dans le secteur de l’Energie (PRISET) pour environ 20 milliards de F CFA, et le Programme d’Appui à la Gestion Fiscale et aux Réformes ayant trait aux Infrastructures (PAGFRI) pour un montant de près de 30 milliards de F CFA.

Le projet de Gouvernance Economique vise à renforcer la gestion des investissements publics, la mobilisation des recettes intérieures, la responsabilité de l’Etat et les mécanismes de suivi dans le but d’améliorer la qualité des services dans des secteurs prioritaires.

Quant au PRISET, il entend contribuer à améliorer l’environnement institutionnel et la souveraineté financière du secteur de l’énergie au Togo pour une extension du réseau électrique. Le PAGFRI est pour sa part, un appui budgétaire qui vise à soutenir le Togo afin de consolider son cadre fiscal et relever les contraintes majeures qui entravent la croissance économique notamment dans le secteur des infrastructures.

Selon le ministre de l’économie et des finances, ces trois projets sont une partie d’un ensemble de programmes prioritaires initiés par le Gouvernement en faveur des populations. Il s’est réjoui de ce que ces accords viennent consolider toutes les actions engagées pour le développement et la réduction de la pauvreté au Togo.

Pour la représentante résidente de la Banque mondiale au Togo, la plus grande partie du travail reste à venir en ce qui concerne la mise en œuvre des activités et réformes contenues dans le cadre de ces trois financements, afin d’assurer qu’ils atteignent les résultats anticipés en vue d’une croissance économique accélérée et plus inclusive qui soit à la hauteur des besoins croissants des populations et des urgences du pays.

Mme Joëlle Dehasse et Sani Yaya ont par ailleurs salué la contribution de l’Union Européenne au Projet de Gouvernance Economique, à travers un financement de 05 millions d’euros.

Il faut souligner que cette année 2017 a été très fructueuse pour le partenariat entre le Togo et la Banque mondiale qui s’est renforcé avec l’approbation de 07 nouveaux financements qui répondent à des besoins pressants en lien avec la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE) et des grandes lignes du Programme National de Développement (PND) en cours d’élaboration.

David S.