Plusieurs assaillants neutralisés dans l’attaque de Ouagadougou (Burkina Faso)

Plusieurs assaillants neutralisés dans l’attaque de Ouagadougou (Burkina Faso)

SHARE
Des forces de sécurité ce vendredi près de l'institut français à Ouagadougou
Des forces de sécurité ce vendredi près de l'institut français à Ouagadougou
image_pdfimage_print

L’ambassade de France et l’état-major général des armées de la ville de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, ont été ce vendredi matin, la cible de plusieurs attaques armées.

Le bilan dressé par le gouvernement burkinabè fait état de huit assaillants « neutralisés » dans les affrontements avec les forces de défense et de sécurité. En dehors des assaillants, le bilan officiel indique que 08 membres des forces de sécurité ont été également tués. Les blessés sont évalués à 80 personnes.

D’autres sources notamment sécuritaires évoquent plutôt une trentaine de morts. Aucun ressortissant français n’a été tué dans l’attaque, selon les informations relayées par nos confrères de France 24.

Aux dernières nouvelles, le calme serait revenu et la situation « sous contrôle ». Le parquet de Paris annonce qu’il a ouvert une enquête pour tentative d’assassinats terroriste dans la mesure où l’attaque a visé des ressortissants et des intérêts français.

Tout avait commencé vers 10 heures (heure locale) selon des témoins qui affirment avoir vu cinq hommes armés sortir d’un véhicule et ouvrir le feu sur des passants, avant de se diriger vers l’ambassade de France. D’autres sources évoquent également une explosion près de l’état-major des armées burkinabè.

Cette nouvelle attaque (qui n’est pas encore revendiquée), a semé la panique au sein de la population de la capitale du pays des Hommes intègres qui se rappelle encore des récentes attaques notamment de Capuccino il y a deux ans, et du restaurant Istanbul il y a moins d’un an toujours à Ouagadougou.

Cris DADA