Première réunion du Comité de suivi de la mise en œuvre des...

Première réunion du Comité de suivi de la mise en œuvre des recommandations de la CEDEAO

SHARE
Des membres de la mission de la CEDEAO
Des membres de la mission de la CEDEAO
image_pdfimage_print

Le Comité de suivi de la mise en œuvre des recommandations de la CEDEAO tient depuis ce lundi à Lomé, sa première réunion avec pour objectif, évaluer  le niveau de mise en œuvre de la feuille de route des Chefs d’Etat et de Gouvernement pour une sortie de crise au Togo. Dirigée par le Président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou, cette réunion rassemble les représentants des facilitateurs, ceux de la CEDEAO de même que les protagonistes de la crise notamment  le pouvoir et la coalition de l’opposition.

Il s’agira pour la mission de la CEDEAO d’apporter des solutions nécessaires pour faire avancer le processus de mise en œuvre des recommandations. Au cours de la séance de travail, les différentes actions entreprises à ce jour par la Commission de la CEDEAO dans le cadre de la feuille de route seront également partagées avec les différents acteurs.

« Nous savons que les togolais et togolaises de toutes catégories socioprofessionnelles ainsi que la région ouest africaine attendent que ces assises permettent de faire avancer l’ensemble des réformes afin de consolider la démocratie et l’Etat de droit pour permettre l’organisation d’élections libres, transparentes et crédibles, et de maintenir l’harmonie et la cohésion entre les différentes composantes de la société togolaise », a indiqué Jean-Claude Kassi Brou.

Selon lui, la CEDEAO est disposée à tout mettre en œuvre afin d’accompagner les facilitateurs dans la réalisation des actions prévues notamment les réformes constitutionnelles et l’organisation d’élections consensuelles, équitables et démocratiques d’ici le 20 décembre 2018 tel  que recommandé dans la feuille de route.

Si du côté du pouvoir, cette rencontre est destinée à appuyer l’application et la mise en œuvre des décisions de la CEDEAO, au niveau de la coalition de l’opposition, l’on espère qu’elle permette non seulement d’aboutir à une feuille de route plus détaillée, mais aussi d’arrêter un chronogramme consensuel de mise en œuvre des décisions.

Cris DADA