La protection des consommateurs au centre d’un séminaire régional à Lomé

La protection des consommateurs au centre d’un séminaire régional à Lomé

SHARE
Une vue des officiels à l’ouverture des travaux
Une vue des officiels à l’ouverture des travaux
image_pdfimage_print

Lomé accueille depuis ce mercredi 11 avril, un séminaire régional de formation des associations de consommateurs et autres acteurs nationaux en charge des infrastructures de la qualité, sur le guide des Nations Unies relatif aux principes directeurs pour la protection du consommateur.

Initié par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) avec l’appui financier de l’Union européenne, cet atelier de deux jours a pour objectif de renforcer les capacités des structures nationales de même que les associations et autres organisations de la société civile en charge de la protection des consommateurs  afin qu’elles puissent efficacement jouer leur rôle.

L’ouverture des travaux a été présidée par le Ministre togolais de l’industrie et du tourisme, Ihou Yaovi Attigbé en présence du Commissaire de la CEDEAO en charge de l’industrie et de la promotion du secteur privé et de Lonlon Komlan Locoh, Directeur national de l’ONUDI.

Le Ministre Ihou a indiqué que dans le contexte actuel caractérisé par la globalisation et l’ouverture des marchés ainsi que la libéralisation des échanges, le niveau de la culture qualité ainsi que l’infrastructure de la qualité sont encore faibles et en cours de construction notamment dans les pays de la sous région.

« Pour ces pays, le système d’inspection, d’analyse, d’essais et de certification n’est pas encore au point. Quant aux organisations de la société civile, elles ne sont pas encore bien structurées pour pouvoir jouer le rôle de contrepoids face aux producteurs, commerçants et distributeurs de marchandises et services de qualité parfois douteuse, beaucoup plus enclins aux gains faciles et moins préoccupés par la qualité des produits, la protection du consommateur et de l’environnement », a-t-il expliqué.

La rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique régionale de la qualité de la CEDEAO qui vise à établir un cadre pour le développement et l’exploitation des infrastructures qualité appropriées, pertinentes et efficientes pour non seulement faciliter le commerce intra-régional et international, mais aussi protéger les consommateurs et l’environnement.

David