Quatre dirigeants ouest africains rencontrés par le Ministre Bawara en prélude aux...

Quatre dirigeants ouest africains rencontrés par le Ministre Bawara en prélude aux Sommets de Lomé

SHARE
Gilbert Bawara
Gilbert Bawara
image_pdfimage_print

Les contacts se multiplient en prélude aux sommets prévus dans les prochains jours dans la capitale togolaise. Ce jeudi 26 juillet où la coalition des 14 partis de l’opposition était en visite chez le Président ghanéen Nana Akufo-Addo, un des facilitateurs dans la crise togolaise, le ministre de la fonction publique Gilbert Bawara bouclait pour sa part, une tournée qui l’a conduit en Guinée, au Nigeria, en Côte d‘Ivoire et au Ghana où il a été reçu par les dirigeants de ces pays.

Le périple de celui qui fait souvent office de porte parole du Gouvernement a pour objectif de permettre une bonne préparation des décisions qui seront issues de ces sommets de Lomé. C’est du moins, ce qu’a déclaré le ministre Bawara au micro de nos confrères de Savoir news.

Le Togo accueille en effet les 30 et 31 juillet, d’importantes rencontres internationales notamment le sommet conjoint CEEAC-CEDEAO, la réunion des chefs d’États et de gouvernement de l’UEMOA (dont le président en exercice est le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara), et la conférence des Chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO.

« Il se comprend, qu’au regard de  l’importance et de la portée de ces événements, il y ait des consultations et des concertations avec les capitales de la sous-région pour un parfait déroulement et une bonne préparation des décisions attendues, y compris celles touchant à la situation dans notre pays », a expliqué Gilbert Bawara.

« C’est à la fois un défi et un honneur pour notre pays et ses dirigeants de voir ainsi la réputation et la vocation de Lomé comme centre des réunions et des échanges régionaux et internationaux être ainsi reconnues. Tout le gouvernement est mobilisé et à pied d’œuvre pour la réussite de ces rencontres », a-t-il ajouté.

Il faut rappeler que du Sommet de la CEDEAO le 31 juillet prochain, sortiront des recommandations des Chefs d’Etat et de Gouvernement qui permettront au Togo de sortir de la crise sociopolitique qui secoue le pays depuis bientôt un an.

Cris DADA