Rencontre d’échanges autour des nouvelles dispositions de la loi des finances 2018

Rencontre d’échanges autour des nouvelles dispositions de la loi des finances 2018

SHARE
Les officiels lors des échanges
Les officiels lors des échanges
image_pdfimage_print

Les nouvelles dispositions fiscales contenues dans la loi des finances 2018 étaient au centre d’une rencontre d’échanges tenue ce jeudi à Lomé, une initiative du Conseil National du Patronat du Togo (CNP-Togo) en collaboration avec le Ministère de l’Economie et des Finances.

Cette rencontre d’échanges organisée autour d’un petit déjeuner a connu la participation des ministres de l’économie et des finances Sani Yaya, du commerce et de la promotion du secteur privé, Mme Bernadette Legzim-Balouki et de celui en charge de l’industrie et du tourisme, Yaovi Attigbé Ihou. Le Commissaire général de l’Office Togolais des Recettes (OTR), Kodjo Adedze, le Commissaire des impôts Essowavana Adoyi et le président du CNP, Laurent Coami Tamegnon, ont également pris part à la séance de travail.

L’objectif est de permettre au secteur privé togolais de mieux comprendre les nouveaux enjeux en matière d’allègements fiscaux pour le développement économique des entreprises et du pays. In fine, il s’agit de promouvoir davantage la compétitivité des entreprises togolaises.

Les allègements fiscaux concernent la fiscalité de porte et les impôts. Entre 2017 et 2018, il y a eu en termes d’allègement, une baisse de l’Impôt sur les Sociétés (IS) qui est passé de 29 % à 28 % et probablement une nouvelle baisse de l’IS à 27% dans un futur proche de même qu’une refonte générale du code des impôts.

« Le chef de l’état accorde beaucoup d’importance à ce maillon fort de l’économie qu’est le secteur privé. Nous travaillons pour élargir la base fiscale et l’Office Togolais des Recettes fait preuve de créativité et de réactivité en matière de niches fiscales afin de desserrer l’étau et parvenir à une politique qui permet à l’état de mieux compter sur les entreprises dans leur quête quotidienne  d’investissement en vue du  développement du pays. Le Gouvernement, avec la force et la détermination qu’il faut, soutiendra toujours le secteur privé », a indiqué le ministre de l’Economie et des finances.

Le président du CNP-Togo, a salué les efforts du Gouvernement dans le domaine de l’amélioration du climat des affaires afin de promouvoir le secteur privé notamment les investissements et la création des entreprises.

Bruno OBOE