Renforcement de la coopération bilatérale entre le Togo et le Gabon

Renforcement de la coopération bilatérale entre le Togo et le Gabon

SHARE
Les ministres Noël Nelson MESSONE et Robert Dussey
Les ministres Noël Nelson MESSONE et Robert Dussey
image_pdfimage_print

Les relations d’amitié et de coopération entre le Togo et le Gabon vont se renforcer davantage. En visite d’amitié et de travail à Lomé, le Ministre gabonais des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale, chargé des Gabonais de l’Etranger, Noël Nelson MESSONE et son homologue togolais Robert Dussey se sont engagés ce vendredi 20 avril à œuvrer dans le sens de ce renforcement notamment dans les domaines politique, économique, scientifique et culturel.

Après avoir salué l’excellente qualité des relations de coopération entre le Togo et le Gabon, les deux personnalités ont en effet, au cours de leur séance de travail, convenu de la nécessité de relancer les activités de la Grande Commission mixte de coopération Togo-Gabon ainsi que de la signature prochaine d’un accord d’exemption des visas pour les détenteurs de passeports diplomatique et de service des deux Etats.

Rappelant la nécessité de l’échange d’opinions et de l’organisation des consultations permanentes dans différents domaines relatifs aux questions d’intérêts communs, ils ont également procédé à la signature d’un mémorandum d’entente entre les Ministères des Affaires Etrangères des deux (02) pays.

Au sujet des questions de coopération en matière de migration, les deux Ministres ont en outre convenu d’une gestion concertée des cas de Togolais vivants en situation irrégulière au Gabon notamment par un système de partage d’informations préalables et une organisation concertée des opérations de rapatriement dans le respect des droits des migrants.

Dans ce sens, le ministre togolais des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’intégration africaine,  Robert DUSSEY a souligné la nécessité d’une incitation au retour volontaire des migrants togolais en situation irrégulière notamment par la réduction ou l’annulation des frais de visas de sortie définitive du territoire gabonais et a rappelé l’urgence de la révision de l’accord du 21 mars 1975 qui existe entre le Togo et le Gabon, lequel accord porte sur la libre circulation des personnes et des biens, l’emploi et l’établissement.

Les deux ministres ont par ailleurs annoncé l’organisation à Lomé d’un Sommet sur la paix, la radicalisation et l’extrémisme violent, par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). La date du Sommet sera ultérieurement déterminée par les Présidents en exercice des deux organisations régionales.

Il faut rappeler qu’en marge de la visite officielle, le Chef de la diplomatie gabonaise a rendu une visite de courtoisie au Chef de l’Etat Faure GNASSINGBE, Président en exercice de la CEDEAO.

Cris DADA