Sommet CEDEAO-CEEAC : Les choses se précisent…

Sommet CEDEAO-CEEAC : Les choses se précisent…

SHARE
Réunion des experts à Lomé
Réunion des experts à Lomé
image_pdfimage_print

A Lomé, les experts de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et ceux de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont entamé cette semaine, les préparatifs du prochain Sommet conjoint des deux communautés régionales prévu le 30 juillet 2018 dans la capitale togolaise.

Les travaux des experts constituent le point de départ de cette rencontre de haut niveau entre les Chefs d’Etat et de Gouvernement sur la paix, la sécurité, la radicalisation et l’extrémisme violent. Les experts de la CEDEAO et de la CEEAC ont eu à explorer des pistes de solutions qui devront permettre de venir à bout de ces phénomènes. « Cette rencontre renforce les possibilités de pouvoir donner des solutions aux problèmes que nous avons en commun », a indiqué Edu Mba Mokuy, secrétaire général adjoint de la CEEAC.

Les recommandations formulées à l’issue des échanges qui ont pris fin jeudi, mettent l’accent notamment sur l’implication des communautés locales et de la société civile, de même que le renforcement des échanges d’information et la coopération militaire entre les deux communautés. Egalement au rang des recommandations, l’élaboration des stratégies communes en matière de lutte contre la radicalisation et le renforcement de la mobilisation des ressources.

La réunion des experts a été aussi consacrée à l’adoption du projet de déclaration conjointe de la CEDEAO et de la CEEAC sur la paix, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Ce document sera soumis à une autre réunion cette fois-ci au niveau ministériel le 28 juillet prochain à Lomé entre les Ministres des affaires étrangères et ceux en charge de la défense et de la sécurité.

Les travaux des Ministres porteront essentiellement sur l’examen et l’adoption du projet de déclaration et du communiqué final devant sanctionner la fin des travaux du Sommet conjoint des Chefs d’Etat et de Gouvernement des deux communautés économiques régionales qui se tiendra le 30 juillet toujours à Lomé.

L’objectif final est de parvenir à la définition d’une approche commune pour relever les défis sécuritaires qui se posent aux deux régions. « Les Etats membres de la CEDEAO et de la CEEAC, à l’instar des autres régions, font l’objet d’actes récurrents de criminalité sous diverses formes, sur fonds de radicalisation et d’extrémisme violent, qui remettent en cause la paix, la sécurité et le développement », avait expliqué l’ambassadeur Kadangha Bariki Limbiye, représentant du ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine (président du Conseil des ministres de la CEDEAO), à l’ouverture des travaux des experts.

David SOKLOU