Timide reprise des activités économiques au lendemain de la fête de nouvel...

Timide reprise des activités économiques au lendemain de la fête de nouvel an à Lomé

SHARE
Image d’une rue de Lomé ce mardi
Image d’une rue de Lomé ce mardi
image_pdfimage_print

Les activités économiques reprennent peu à peu au lendemain de la célébration de la fête de nouvel an à Lomé. Que ce soit au grand marché de la ville ou au carrefour commercial de Deckon, beaucoup de boutiques sont restées fermées dans la journée de ce 02 janvier.

Jusqu’à la mi-journée, la circulation reste également moins dense. « C’est tout à fait normal, c’est la fête qui continue. Les gens se reposent un peu avant de reprendre les activités pour le compte de nouvelle année », estime Alex, un vendeur de téléphone portable rencontré à Agoè dans la banlieue nord de Lomé.

Pour Ahmed, commerçant au grand marché de Lomé, au-delà des activités festives, il faut souligner également la crise économique qui secoue actuellement le pays, une crise accentuée par celle sociopolitique que vivent les togolais depuis plus de quatre mois déjà. « Les affaires ne marchent plus comme avant. Des fois, on a du mal à ouvrir nos boutiques mais nous sommes obligés, c’est notre boulot à nous », a-t-il déclaré avant de souhaiter que les choses se normalisent vite pour le bien de l’économie du pays.

L’ambiance ordinaire quant à elle, reprendra un peu plus tard dans l’après midi de ce mardi avec la circulation redevenue un peu plus dense. Dans la soirée, certains bars ont encore fait le plein comme le cas lundi, jour du nouvel an ; histoire pour certains, de finir en toute beauté les fêtes de fin d’année.

David