Togo/ 2ème jour de marche du regroupement des partis politiques de l’opposition

Togo/ 2ème jour de marche du regroupement des partis politiques de l’opposition

SHARE
Les manifestants
Les manifestants
image_pdfimage_print

Le regroupement des partis politiques de l’opposition togolaise encore dans les rues de Lomé et des grandes villes du pays pour ce deuxième jour de manifestation. Ils sont des centaines de milliers de partisans et sympathisants des partis politiques de l’opposition qui ont accompagné leurs leaders dans cette manifestation qui a chuté plutôt à Deckon.

Mécontents, les corps habillés aux alentours de 22 heures, ont opté pour la dispersion des manifestants avec des jets d’eau et des gaz lacrymogènes. C’est sans compter avec la détermination des manifestants qui ont usé de barricades et de jets de pierre pour contrer l’offensive. Cet affrontement a duré jusqu’au petit matin.

Plusieurs blessés et des arrestations dans le rang des manifestants. Le chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre dénonce un acte criminel.

« Cette répression a créé une débandade et c’est criminel parce qu’on ne peut pas faire cela avec une foule immense si on n’a pas la volonté de tuer. Le pouvoir togolais ne change jamais. Je condamne avec la dernière rigueur cette manière de faire », a-t-il fait savoir.

Ce qui fâche plus le leader de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), c’est qu’au moment où les moyens de communication modernes et internet sont coupés, il apprend que le chef de l’Etat a communiqué via Twitter. « Ce sont des méthodes de gangster », a lancé Jean-Pierre Fabre.

La manifestation de deux jours des partis de l’opposition a pris fin jeudi.

A l’Assemblée nationale ce mardi 12 septembre prochain, les 91 députés se retrouveront en session parlementaire extraordinaire pour décider du sort à réserver au projet de loi de révision constitutionnelle adopté en conseil des ministres.