Le Togo à la tête du Conseil de Paix et de Sécurité...

Le Togo à la tête du Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA

SHARE
Faure Gnassingbé
Faure Gnassingbé
image_pdfimage_print

Le Togo a pris la tête du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union Africaine (UA) lors des travaux du 31è Sommet de l’Union qui se sont achevés ce lundi 02 juillet à Nouakchott en Mauritanie.

Selon un communiqué de la Présidence de la république, le pays a à ce titre présenté au cours d’une séance à huis clos, la revue de la situation sécuritaire dans les zones en conflits sur le continent notamment en République Démocratique du Congo (RDC), au Burundi, et au Soudan du Sud.

« Le rapport d’activité du Conseil et celui de mise en œuvre de la feuille de route de l’UA sur les mesures pratiques à prendre pour faire taire les armes en Afrique d’ici 2020 ont également été présentés », précise le communiqué.

Dans les opérations de maintien de paix en Afrique et ailleurs sous la conduite des Nations Unies et de l’Union africaine, le Togo a toujours été en effet engagé à travers plusieurs contingents des forces de défense et de sécurité sont dans les zones de conflits armés.

Plusieurs activités, rencontres et déplacements sont inscrits à l’agenda du CPS sous la présidence du Togo. Il s’agit entre autres, d’un examen de la situation en RDC, d’une rencontre avec le Secrétaire Général des Nations Unies à Addis Abeba, d’une autre rencontre conjointe entre le CPS de l’UA et le Conseil de Sécurité des Nations Unies à New York et un déplacement avant la fin de ce mois de juillet en Guinée Bissau.

Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a saisi l’occasion de ce 31è sommet de l’UA pour procéder à plusieurs rencontres bilatérales portant sur le prochain sommet CEDEAO-CEEAC, avec ses homologues du Burkina Faso, du Congo, du Gabon, de la Guinée Équatoriale, du Niger et du Sénégal.

Il faut rappeler que les travaux de ce 31è Sommet de l’UA ont essentiellement porté sur la lutte anticorruption sur le continent, les réformes institutionnelles, le libre-échange continental, les négociations pour les nouveaux accords ACP-UE, les crises sociopolitiques, la paix et la sécurité en Afrique et l’immigration.

Cris DADA