Togo : Les attentes de la coalition de l’opposition à propos de...

Togo : Les attentes de la coalition de l’opposition à propos de la date du 31 juillet 2018

SHARE
Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson
Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson
image_pdfimage_print

Le 31 juillet prochain, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO proposeront une feuille de route qui devra permettre au Togo de sortir de la crise sociopolitique dans laquelle il est plongé depuis bientôt un an. En attendant cette date, les contacts se multiplient notamment du côté de la coalition des 14 partis de l’opposition.

Une délégation de la coalition est encore annoncée ce jeudi 26 juillet à Accra auprès du Président ghanéen Nana Akufo-Addo, l’un des deux facilitateurs dans la crise togolaise.  « Nous voulons faire en sorte que le 31 juillet prochain, les solutions qui seront proposées soient adaptées à la situation que nous traversons. Il s’agit d’arriver à une solution juste pour une sortie de crise durable dans notre pays », a fait savoir Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la coalition au micro de nos confrères de Victoire FM.

« Nous sommes dans un processus de recherche de solutions durables à la crise que traverse notre pays et nous avons pour souci de contribuer à cet exercice et de faire en sorte que les solutions qui seront proposées mettent définitivement fin à la crise », a-t-elle indiqué et d’ajouter : « les facilitateurs ont besoin de comprendre réellement la situation au Togo et nous ne voudrions pas qu’ils se trompent ».

Depuis le 19 août 2017 en effet, le Togo vit au rythme d’une crise politique née du renforcement de la contestation du pouvoir du Chef de l’Etat actuel Faure Gnassingbé (au pouvoir depuis 2005), par une coalition de 14 partis de l’opposition qui réclament des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales.

Le dialogue politique inter-togolais démarré le 19 février dernier n’a connu que quatre séances. Les positions sont toujours tranchées entre les deux parties notamment le pouvoir et l’opposition incarnée par la coalition des 14 partis. Les décisions de la CEDEAO sont donc vivement attendues par les togolais qui n’ont qu’une seule volonté : tourner la page de cette crise.

David S.