Des leaders de la coalition (archives)

Togo : L’opposition annonce des manifestations dans plusieurs localités dont Sokodé, Bafilo et Mango

En attendant les recommandations de la CEDEAO au sujet de la crise togolaise, la coalition des 14 partis de l’opposition compte renouer avec les manifestations politiques. Dans un communiqué publié ce mardi, les leaders de la coalition annoncent une série de manifestations dans plusieurs localités du pays dont Sokodé, Bafilo et Mango où les manifestations étaient interdites depuis un temps.

La coalition de l’opposition s’appuie dans cette décision sur le communiqué des facilitateurs à l’issue du dernier round du dialogue inter-togolais tenu le 27 juin 2018 à Lomé, document qui invitait le Gouvernement à garantir le droit et la liberté de manifester en toute sécurité sur l’ensemble du territoire national.

Selon le programme annoncé par la C 14, ces manifestations concernent des meetings d’information et de sensibilisation qui vont se dérouler du 13 au 29 juillet dans les villes de Lomé, Tsévié, Atakpamé, Kpalimé, Sokodé, Bafilo et Mango. Egalement à l’agenda de la coalition, des visites aux détenus de la prison de Lomé et celle de Sokodé.

Il faut rappeler que les revendications de l’opposition à l’origine de la crise politique togolaise depuis août 2017, portent essentiellement sur le retour à la Constitution originelle de 1992, des réformes institutionnelles, la révision du cadre électoral y compris le droit de vote des Togolais de la diaspora. A cela s’ajoutent d’autres exigences notamment la libération des manifestants arrêtés, la levée de l’Etat de siège de fait des villes de Mango, Bafilo, Sokodé, Tchamba, Kara et de certains quartiers de Lomé, et l’arrêt immédiat des rafles sur toute l’étendue du territoire.

Cris DADA