Entrée principale du CHU-SO de Lomé

Togo/ Les praticiens hospitaliers de nouveau en grève pour 04 jours

Plus rien ne va dans les formations sanitaires publiques au Togo. Réunis en assemblée générale lundi, les agents de santé membres du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) ont annoncé une nouvelle grève de quatre jours à compter de ce mardi 27 mars.

A l’image de la semaine dernière, les structures sanitaires publiques seront encore fortement perturbées cette semaine sur l’ensemble du territoire national. Ces agents réclament essentiellement de meilleures conditions de travail notamment l’amélioration du plateau technique de même que de nouveaux recrutements.

La dernière rencontre entre les syndicalistes et le Ministre en charge de la santé n’a visiblement rien donné de concret. « Nous observerons encore quatre jours de grève à compter de mardi, avec service minimum. Si rien n’est fait, nous allons durcir le ton », a indiqué Gilbert Tsolenyanu, secrétaire général adjoint du Synphot.

Ces grèves à répétition font des victimes collatérales dans les centres de santé avec des malades qui sont abandonnés à leur triste sort. Hier lundi dans la matinée à Lomé, des femmes enceintes sont descendues dans les rues non loin du Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio CHU-SO (le plus grand hôpital du pays) pour manifester leur mécontentement et demander au Gouvernement de trouver des solutions aux revendications des agents de santé.

Cris DADA