Togo/ Rentrée scolaire : La CSET maintient son mot d’ordre de grève

Togo/ Rentrée scolaire : La CSET maintient son mot d’ordre de grève

SHARE
Atsou-Atcha Ilétou, coordonnateur de la CSET
Atsou-Atcha Ilétou, coordonnateur de la CSET
image_pdfimage_print

La Coordination des Syndicats des Enseignants du Togo (CSET) maintient son mot d’ordre de grève à quelques heures de la rentrée scolaire 2017-2018 prévue ce lundi 02 octobre. En assemblée générale ce samedi à Lomé, les enseignants membres de cette coordination ont décidé d’aller en grève les deux premiers jours de la rentrée, contrairement à la volonté des responsables des fédérations syndicales d’accorder un moratoire de deux semaines au gouvernement avant tout nouveau mouvement.

Les enseignants exigent la mise en œuvre immédiate de leur statut particulier dont la version finale a été remise au Gouvernement vendredi dernier. Ils protestent également contre la façon dont l’augmentation des 5.000 francs sur la prime unique a été annoncée par le gouvernement.

A la réception de la version finale du document du statut particulier, le Premier ministre avait annoncé l’augmentation de 5.000 F CFA sur la prime unique d‘incitation à la fonction  enseignante ; une nouvelle preuve, selon Komi Sélom Klassou, de la bonne foi et de la détermination du Gouvernement à créer les conditions d’une année scolaire paisible, sereine et fructueuse pour tous les acteurs. Il faut rappeler que les enseignants eux, demandaient cependant la revalorisation de cette prime unique qui rassemble toutes les autres primes, et dont le montant en pourcentage s’élève à 35 % du salaire de base pour les débutants de la catégorie C et 19 % pour la catégorie A 1.

Les enseignants estiment par ailleurs que pour un apaisement dans le système éducatif, il faille étaler les autres avantages sur un plan quinquennal proposé lors des discussions qui ont conduit à la dernière version du document du statut particulier.

Cris DADA