Le Togo se dote d’une loi pour la promotion et le développement...

Le Togo se dote d’une loi pour la promotion et le développement des énergies renouvelables

SHARE
Un dispositif de production de l’énergie solaire au Togo
Un dispositif de production de l’énergie solaire au Togo
image_pdfimage_print

Le Togo dispose désormais d’une loi en faveur de la promotion et du développement des énergies renouvelables. Le texte sur la promotion de la production d’électricité à base des sources d’énergies renouvelables est en effet adopté ce mardi 24 juillet par les députés à l’Assemblée nationale en présence du ministre André Johnson de l’environnement et des ressources forestières.

C’est l’aboutissement d’un processus qui a été lancé depuis 2017 avec le soutien technique et financier du centre de la CEDEAO pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (ECREEE) et de l’Agence allemande de développement (GIZ).

Adopté en Conseil des Ministres le 25 Mai dernier, l’avant-projet de loi est donc depuis ce mardi, une loi de la République après les études et amendements des élus du peuple. Le texte de 59 articles, organisés en 07 chapitres se présente comme un cadre juridique spécifique et incitatif permettant de répondre de façon adéquate, aux défis liés aux activités de production, de commercialisation et d’utilisation de l’électricité produite à partir des énergies renouvelables.

Selon les exigences des engagements auxquels le Togo a souscrit sur le plan régional et international dans le domaine de l’énergie, la part des énergies renouvelables doit être portée à 50 % dans le mix énergétique national à l’horizon 2030 conformément à l’esprit de l’objectif n°07 de développement durable qui vise à garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes et à coûts abordables.

« La présente loi fixe le cadre juridique général de réalisation de projets de production d’électricité à base  de sources d’énergies renouvelables, soit pour l’auto consommation, soit pour la commercialisation. Pour le Gouvernement, ce vote est un réel motif de satisfaction et cette loi va servir d’outil pour passer de la théorie au pragmatisme, car il nous permet de disposer d’instrument juridique fiable qui encadre la gestion du sous secteur des énergies renouvelables au Togo et permettra de mettre en œuvre, les différents axes de la stratégie d’électrification du pays », a indiqué le ministre André Johnson.

« Le vote de ce jour ouvre donc des perspectives de soutien et d’accompagnement à la mise en œuvre de notre politique énergétique basée entre autres sur le développement des énergies renouvelables notamment solaire et hydroélectrique ainsi que la préservation de l’environnement conformément au point 7 des Objectifs de développement durable (ODD). Cet objectif préconise l’accès de tous à une énergie propre, de qualité, à un coût abordable et qui préserve l’environnement », a-t-il ajouté.

Dans cette logique de promotion des énergies renouvelables, il faut souligner que le gouvernement avait déjà créé en mai 2016, l’Agence Togolaise d’Électrification Rurale et des Énergies Renouvelables (AT2ER) à laquelle, il a confié la mission de promouvoir les énergies renouvelables dans le pays.

David