Des cadres d’UNIR à l’ouverture de la session de formation

Togo/ UNIR démarre son moteur pour les échéances électorales de 2018

Au quartier général du parti Union pour la République UNIR (pouvoir), les festivités de fin d’année ont rimé avec un regard sur les prochaines échéances électorales notamment les législatives et les locales. Le bureau national du parti du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a démarré mardi à Lomé, une session de formation des formateurs à l’endroit des délégués du parti.

Pendant trois jours, ces délégués venus de toutes des régions du pays auront à se familiariser avec l’organisation du parti, le maillage territorial de même que les nouveaux textes adoptés lors du Congrès de Tsévié tenu les 28 et 29 octobre derniers.

En dehors de l’appropriation des statuts, ces futurs formateurs au sein d’UNIR pourront également mieux comprendre les motivations ayant conduit à la création de ce parti, la philosophie qui sous-tend la nouvelle architecture de son instance dirigeante, le fonctionnement et le processus de décentralisation en cours dans le pays.

« Cette rencontre est la suite logique du congrès de notre grand parti tenu à Tsévié et qui a mis en place de nouveaux textes qui prévoient entre autres, l’installation des structures de base. Nous savons tous que nous sommes rentrés dans une année de grands enjeux, les grandes olympiades sont déjà annoncées et nous devons nous préparer à y faire face », a indiqué Atcholé Aklesso, Secrétaire Exécutif du parti UNIR.

Il faut souligner que cette session de formation intervient après la mise en place du mouvement des jeunes du parti à Dapaong et celui des femmes récemment à Kpalimé.

La formation est animée par trois cadres du parti notamment les anciens ministres et conseilleurs à la Présidence, Esso Solitoki,  Christian Trimua, et le ministre de l’urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie, Me Fiatuwo Sessénou.

Cris DADA