Une campagne nationale pour renforcer la lutte contre la corruption au...

Une campagne nationale pour renforcer la lutte contre la corruption au Togo

SHARE
Le Premier Ministre (au milieu) au lancement de la campagne
Le Premier Ministre (au milieu) au lancement de la campagne
image_pdfimage_print

Le Togo engage une nouvelle offensive contre la corruption qui est un phénomène de société avec des effets néfastes sur le développement du pays.  Une campagne nationale vient d’être lancée cette semaine pour se dérouler sur toute l’étendue du territoire national avec pour objectif, conscientiser et mobiliser les citoyens contre ce fléau de la corruption et les infractions assimilées.

L’initiative est  de la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) dont l’une des missions est justement de prévenir la corruption à travers la sensibilisation.

Il sera organisé dans toutes les régions du pays, des ateliers d’informations et d’échanges sur diverses thématiques portant notamment sur l’état de la corruption et des infractions assimilées au Togo, la répression du fléau, les différents textes de la CEDEAO, des Nations Unies et de l’Union africaine sur la prévention et la lutte  contre la corruption entre autres.

A travers cette campagne, il s’agira de montrer aux populations que la lutte contre la corruption est l’affaire de tous les citoyens et pas seulement de la justice, ni du Gouvernement seul encore moins de la HAPLUCIA.

« Eradiquer ce fléau exige d’abord et avant tout un changement de comportement et de mentalité à tous les niveaux afin d’optimiser l’utilisation des ressources publiques au profit du citoyen. Nous avons besoin de tous les citoyens pour non seulement dénoncer tous les actes de prévarication mais aussi appeler à refuser de participer à toute activité qui ne soit légale ni transparente », a indiqué le Premier Ministre Komi Selom Klassou à la cérémonie de lancement de la campagne.

Au Togo, diverses mesures d’ordre législatif et réglementaire ont été prises en faveur de l’éradication de la corruption en vue de permettre au pays de se développer socialement et économiquement. Mais la lutte est loin d’être gagnée.

Cris DADA