Vers un plan stratégique pour le développement des statistiques agricoles et rurales...

Vers un plan stratégique pour le développement des statistiques agricoles et rurales du Togo

SHARE
Photo de famille
Photo de famille
image_pdfimage_print

Dans le but de pallier au déficit des systèmes et données des statistiques qui jusque-là demeurent faibles dans la plupart des pays africains, le Togo, un mois après le lancement de l’évaluation approfondie du Système national des statistiques agricoles (SNSA) par le Ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, était à un atelier de restitution à Lomé ce 30 Aout 2018.

Cet atelier de restitution de l’évaluation approfondie du Système national des statistiques agricoles (SNSA) organisé par le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, en partenariat avec la BAD, la FAO et autres, va permettre aux acteurs et experts du SNSA, d’apporter les réajustements nécessaires  à l’évaluation approfondie et la valider pour faciliter la poursuite des travaux de la phase suivante de la planification du Plan stratégique pour le développement des statistiques agricoles et rurales du Togo (PSSAR-Togo).

Réalisée en deux phases, l’évaluation approfondie du SNSA a permis l’élaboration d’un rapport détaillé sur la situation actuelle des statistiques agricoles et rurales au Togo.

La première phase de cette évaluation a consisté à recueillir les perceptions des producteurs et des utilisateurs des statistiques du secteur agricole et rural ; la seconde, consiste à faire l’analyse des forces, des faiblesses, des opportunités et des menaces du SNSA.

Pour le directeur du Cabinet du Ministère de l’agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Kolani Dindiogue, « les statistiques agricoles constituent une ressource vitale pour l’analyse et la conception des politiques publiques, de la mise en œuvre et le suivi des politiques, ainsi que la prise de décisions ».  Aussi, a-t-il indiqué qu’«elles fournissent des informations clefs pour les autres statistiques, notamment les comptes nationaux. C’est pour raison que les statistiques agricoles doivent être complètes, fiables, à jour, cohérentes et disponibles sous une forme qui les rend intelligibles et utilisables. Malheureusement, les systèmes et données des statistiques agricoles restent faibles ».

De son côté, le Directeur des Statistiques agricoles a fait savoir que « dans le cadre de la Stratégie mondiale pour les statistiques agricoles et rurales, la FAO et la BAD ont élaboré un plan d’action au niveau continental pour aider nos systèmes nationaux à s’améliorer ». « C’est cette méthodologie que nous allons appliquer au Togo pour la première fois, pour faire l’état des lieux du Système national des statistiques agricoles et proposer les actions qui vont viser les restes  du processus d’élaboration du Plan stratégique », a précisé Komi Djeguema.

Pour rappel, cette évaluation approfondie du Système national des statistiques agricoles (SNSA) a été réalisée par des experts nationaux et internationaux suivant une approche participative.

Espoir AMEHOASSI