WAO-Afrique dit « NON » aux jouets de guerre pour les enfants...

WAO-Afrique dit « NON » aux jouets de guerre pour les enfants !

SHARE
Directeur de WAO Afrique, Cléophas MALLY
Directeur de WAO Afrique, Cléophas MALLY
image_pdfimage_print

WAO Afrique se lance dans une campagne de sensibilisation contre les effets insidieux des jouets de guerre sur les enfants. En collaboration avec ses partenaires, cette organisation spécialisée dans la protection des droits des enfants a procédé à une action symbolique de destruction de jouets de guerre mercredi 23 novembre au CEG d’Aflao Sagbado dans la banlieue nord-ouest de Lomé. L’objectif est de sensibiliser toute la communauté sur les dangers et autres effets néfastes de ces jouets sur les enfants.

Destruction des jouets
Destruction des jouets

Cette activité de destruction marque le démarrage d’une campagne de sensibilisation qui va couvrir toute l’étendue du territoire national. Elle s’inscrit dans le cadre du prolongement de la célébration de la journée de l’enfant africain pour le compte de cette année, où l’Union Africaine a choisi comme thème, « crise et conflit en Afrique, protégeons les droits de tous les enfants ».

Pour l’ONG WAO Afrique en effet, les jouets de guerre et les pétards assourdissants que certains parents offrent à leurs enfants, de même que les dessins animés et films de violences auxquels ces enfants s’adonnent lors de leur moment de plaisir, peuvent susciter en eux, des comportements belliqueux et des esprits de belligérance ou de délinquance qui peuvent les transformer en des dangers pour la société.

Le Directeur de WAO Afrique, Cléophas MALLY explique qu’en Afrique, les enfants sont de plus en plus impliqués dans les conflits et il s’agit de préparer ces enfants à ne plus s’impliquer plus tard dans ces conflits, et d’enlever de leur esprit, les violences. « Nous avons procédé à cette destruction symbolique pour désormais inviter les parents à ne plus acheter des jouets de guerre aux  enfants mais faire en sorte que ces enfants aient désormais comme cadeau, des jouets plus instructifs pour leur mieux-être », a-t-il indiqué.

En procédant au lancement officiel de cette campagne qui va s’étendre sur toute l’étendue du territoire, le secrétaire général du ministère de l’action sociale a salué cette initiative et a exprimé la disponibilité du gouvernement à accompagner ce processus pour le bien-être des enfants.

Selon Cléophas MALLY, c’est la première fois en Afrique qu’un tel évènement est organisé. L’idée, dit-il, n’est pas seulement de faire cette sensibilisation au niveau du Togo, mais de l’étendre plus tard dans la sous-région.

Il faut préciser que la campagne sera suivie d’une action de plaidoyer auprès du gouvernement togolais et des autres gouvernements de la sous-région afin de parvenir à l’élimination de la vente des jouets de guerre dans la sous-région. D’ores et déjà, les autorités sont dans ce sens invitées à prendre des dispositions afin qu’à partir de 2017, l’importation des jouets de guerre pour enfant ne soit plus autorisée dans le pays.

La cérémonie de destruction a été effectuée en présence des responsables des autorités politiques, administratives et traditionnelles.

David SOKLOU