10 ans après l’APG : Le CAP-2015 s’indigne et veut entamer une...

10 ans après l’APG : Le CAP-2015 s’indigne et veut entamer une tournée nationale

SHARE
Cap 2015 Meeting du 20 aout
Cap 2015 Meeting du 20 aout
image_pdfimage_print

Le Combat pour l’alternance en 2015 (CAP-2015), un regroupement de quatre (4) partis politiques (opposition) veut entamer une tournée nationale d’information, d’explication, de sensibilisation et d’échange dans ce mois d’août sur l’après dix (10) de la signature de l’Accord politique global (APG). Cette tournée va commencer à partir de la préfecture de Tône.

C’est au cours d’un grand meeting tenu ce samedi au stade Oscar Anthony que l’information a été donnée par les membres de ces formations politiques présidées par Brigitte Adjamagbo-Johnson.

Pour Jean-Pierre Fabre, le leader de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), chef de file de l’opposition, depuis la signature de cet accord par l’ensemble des partis politiques, le gouvernement n’a de cesse foulé au pied les engagements pris en matière des réformes politiques et électorales.

« Depuis dix ans, le régime RPT/UNIR bafoue les aspirations profondes du peuple togolais qu’il tente en vain de contraindre à la résignation. Mais le peuple togolais vigilant et mobilisé refuse de baisser les bras », a laissé entendre le chef de file de l’opposition.

A en croire ce dernier, malgré les intimidations, les répressions sanglantes, les menaces, les voies de fait et les brutalités policières, les actes antidémocratiques et les coups de force de tout genre qui caractérisent la gestion quotidienne que le régime  RPT/UNIR imprime aux affaires de l’Etat.

« Il nous faut continuer inlassablement notre lutte jusqu’à la libération du Togo et du peuple togolais des griffes de la dictature. C’est dire que toutes les réformes politiques et électorales prescrites par l’APG doivent être mises en œuvre pour éloigner définitivement de notre pays, le spectre de la violence, les massacres de la population et les exactions de toutes sortes », a-t-il indiqué.

Pour infirmation, l’APG a été conclu et signé sous l’égide de la Communauté internationale et notamment de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et de l’Union européenne destiné à instaurer la paix, la sérénité et la cohésion sociale au Togo à l’issu des évènements de 2005.

Joseph Ahodo