230 millions de dollars US en faveur du Togo au titre de...

230 millions de dollars US en faveur du Togo au titre de l’IDA 18

SHARE
Photo de famille à l'issue du séminaire gouvernemental
Photo de famille à l'issue du séminaire gouvernemental
image_pdfimage_print

230 millions de dollars américains, c’est l’enveloppe financière que l’Association Internationale de Développement (IDA) va mettre à la disposition du Togo entre 2017 et 2020 au titre de la 18ème reconstitution des ressources de cet organe du Groupe de la Banque mondiale qui appuie les pays les plus pauvres. Les conclusions de cette 18ème reconstitution des ressources de l’IDA et les nouvelles opportunités offertes que le Togo pourrait saisir pour obtenir plus de financement, étaient au menu d’un séminaire gouvernemental organisé ce mardi à Lomé.

Ce séminaire a regroupé autour du Premier ministre et des membres du Gouvernement, le Vice-président du Groupe de la Banque mondiale pour le financement du développement, Axel van Trotsenburg accompagné d’une importante délégation de l’institution financière dont le directeur des opérations pour le Togo, Pierre Laporte et la représentante résidente, Mme Joëlle Businger.

Cette nouvelle ressource en dons et en crédits de la Banque Mondiale pour le Togo prend en compte diverses thématiques à savoir la fragilité, les conflits et la violence, le climat, le genre et l’égalité des sexes, la gouvernance, le renforcement des capacités, les emplois, les infrastructures, la gestion intégrée des catastrophes et des terres, et la transformation économique entre autres.

Selon le Premier ministre Komi Sélom Klassou, cette séance conjointe de travail est capitale pour Togo dans la mesure où le thème de réflexion et de partage d’information porte sur les nouvelles opportunités offertes dans le cadre de la 18ème reconstitution des ressources de l’IDA. « L’objectif poursuivi est de mettre à la disposition de notre pays, les innovations contenues dans IDA 18 et surtout les stratégies à développer en lien avec nos priorités, afin d’accéder à des financements, non seulement dans leurs consistances mais aussi et surtout, à des financements diversifiés », a-t-il souligné.

Après avoir exprimé sa gratitude aux partenaires, il a précisé à l’endroit de la délégation de la Banque mondiale que le Gouvernement togolais ne ménagera aucun effort pour renforcer les capacités de mise en œuvre de ses services concernés, l’efficacité des politiques, des investissements et des services publiques.

Le Vice-président du Groupe de la Banque mondiale pour le financement du développement s’est également réjoui de cette collaboration avec le gouvernement et le secteur privé dans la perspective de poursuivre les investissements transformationnels qui peuvent aider à stimuler l’économie du Togo, créer des opportunités pour les populations et rendre le pays plus résistant aux chocs et aux crises économiques.

Ce nouveau financement de l’IDA, combiné avec les 113 millions de dollars de financement approuvé au deuxième trimestre de 2017, et les ressources provenant de l’enveloppe régionale de l’IDA, porte le montant total des dons et crédits de l’IDA à plus de 340 millions de dollars US pour la période couverte par le nouveau Cadre de partenariat du Groupe de la Banque mondiale pour le Togo.

Il faut rappeler que c’est en décembre 2016, qu’une coalition de plus de 60 gouvernements des pays donateurs et emprunteurs a accepté d’intensifier la lutte contre l’extrême pauvreté avec un engagement record de 75 milliards de dollars pour l’IDA.

Selon les estimations, 60 % du montant total engagé (45 milliards de dollars) servira à financer des investissements dans les pays d’Afrique subsaharienne au cours des trois prochaines années.

Irène MINTRE (stagiaire)