Accès aux actes d’état civil à tous : La CNSC cible 7...

Accès aux actes d’état civil à tous : La CNSC cible 7 préfectures dans la phase pilote du projet PACTE

SHARE
image_pdfimage_print

Selon le rapport de MICS, 22% des enfants de moins de 5 ans n’ont pas été enregistrés à l’état civil pour des raisons de dysfonctionnement des services publics compétents ou par la négligence des parents et le taux de certificat de nationalité et de carte d’identité délivrés est de 3 à 4% des adultes par an, selon le registre des ministères de la Justice et de la Sécurité.

Pour palier à ce problème, la Concertation nationale de la société civile du Togo (CNSC-Togo) a lancé ce vendredi à Lomé le projet « promotion de l’accès aux actes d’Etat civil à tous (PACTE) » avec l’appui financier et technique de la Fondation Konrad Adenaeur (FKA).

C’est un projet pilote qui va concerner pour le moment sept (7) préfectures de la Région maritime à savoir l’Avé, Lacs, Yoto, Vo, le Bas-Mono, Zio et Golfe pour une durée de six (6) mois c’est-à-dire d’Avril à Septembre 2016. L’objectif est de prévenir le faible accès aux pièces d’état civil par les citoyens à travers des actions d’éducation citoyenne, d’appui à la délivrance d’actes de naissance.

Lancé par le Secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales Douti Lardja, le projet sera placé sous le thème : « Disposer d’une pièce d’identité est un droit et devoir de chaque citoyen ».

Pour la Présidente du Conseil d’administration du CNSC-Togo Kékéli Janine Agouké, l’accès aux actes d’état civil constitue un enjeu majeur pour la participation citoyenne à la gestion des affaires publiques.

« L’enregistrement  des enfants à la naissance et le système d’établissement des certificats de nationalité et de cartes d’identité à l’état civil présente des défis énormes. Donc nous voulons amener les citoyens à disposer de la carte d’identité afin de faciliter à ces derniers les démarches administratives et économiques quotidiennes ainsi que l’enrôlement systématique sur les listes électorales pour l’exercice de leurs droits de vote », a-t-elle indiqué.

« Convaincu » que sans une pièce d’identité, nul ne peut exercer ses devoirs, le Représentant de la Fondation Konrad Adenaeur, Dr Valentin Katzer a salué combien important ce projet peut venir en aide non seulement aux enfants mais aussi aux adultes de vaquer librement à leurs occupations.

Dans son intervention, le Directeur de cabinet du ministère de la Justice et des relations avec les institutions de la République, Kossivi Agbetonyo a réitéré l’engagement du gouvernement à accompagner cet’ « ambitieux » projet arrive à son terme.

Sur cette base, la CNSC dont l’objectif est de promouvoir la démocratie et la gouvernance à travers une citoyenneté active et responsable s’engage à promouvoir l’accès des adultes au certificat de nationalité et à la carte d’identité au Togo pour passer de 4% de taux annuel de délivrance de ces pièces à 10% dans la population adulte.