Adébayor demande la libération de Gogoligo et Papson Moutité

Adébayor demande la libération de Gogoligo et Papson Moutité

SHARE
Emmanuel Adebayor
image_pdfimage_print

Il y a du nouveau dans l’affaire entre Emmanuel Adébayor et les artistes Gogoligo et Papson Moutité.

Aux dernières nouvelles, la star du football togolais a écrit au Procureur de la République pour demander la libération des deux artistes qui avaient fait l’objet de mandat de dépôt.

« Après moult réflexions personnelles et avec mon entourage, j’ai décidé de demander la libération de Gogoligo et Chantre Moutite, qui sont malgré tout, mes frères (…) », a en effet indiqué Emmanuel Adébayor sur sa page facebook.

« Je mesure à quel point cette décision que je prends pourrait paraître aux yeux de certains comme une sorte de show médiatique. Mais rassurez-vous, il n’en est rien ! Je suis conscient que plusieurs d’entre vous seront déçus, eu égard aux comportements de Gogoligo et Papson envers de paisibles citoyens depuis des mois mais je vous demande, comme je l’ai fait, de leur pardonner », a-t-il ajouté, tout en demandant cependant à la justice de poursuivre son travail afin que toute la lumière soit faite dans cette affaire.

« Respectons-nous. Vivons ensemble. Évitons la calomnie et le chantage surtout sur les réseaux sociaux. Ce sont d’excellents outils mais ils peuvent détruire aussi. Utilisons-les à bon escient », a conseillé l’ancien joueur du Real Madrid.

Les artistes Gogoligo et Papson Moutité avaient été interpellés et gardés à vue vendredi dernier avant d’être inculpés hier mercredi (après avoir été écoutés par le procureur de la République) pour diffamation aggravée, violation de l’intimité et associations de malfaiteurs dans une affaire de compteur truqué.

Gogologo et Papson auraient accusé Emmanuel Adebayor d’avoir truqué un compteur de la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) installé dans sa maison. Par ailleurs, les informations font état de ce que Gogoligo aurait déclaré il y a un an à la gendarmerie qu’Emmanuel Adebayor a envoyé des bandits à sa trousse pour mettre fin à sa vie.

Les deux artistes ont finalement recouvré la liberté ce jeudi suite à cette intervention de l’ex-capitaine des Éperviers du Togo.

David S.