Agriculture : Un nouveau document de partenariat entre le FIDA et le...

Agriculture : Un nouveau document de partenariat entre le FIDA et le Togo

SHARE
Une vue des participants à l’atelier de validation
image_pdfimage_print

Le partenariat entre le Togo et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) pour les six prochaines années sera effectué dans le cadre d’un nouveau document de stratégie-pays.

Dénommé Programme d’Options Stratégiques pour le Pays (COSOP), le document a été validé en fin de semaine à Lomé après les contributions et autres amendements faits par les acteurs et partenaires du monde agricole.

Le Document propose une approche reposant sur trois (03) objectifs stratégiques inter-reliés : développer des systèmes de production inclusifs qui pérennisent l’accès des petits producteurs et de leurs organisations aux technologies et connaissances performantes et climato résilientes, faciliter l’intégration des exploitations  familiales des femmes et des jeunes ruraux dans les marchés agricoles et les partenariats d’affaires en vue d’accroître la valeur ajoutée et créer des opportunités d’emploi, et institutionnaliser le dialogue inclusif au niveau sectoriel avec une implication active des organisations de producteurs, des collectivités territoriales et du secteur privé dans les processus de préparation de mise en œuvre des stratégies et programmes du secteur agricole et dans la coordination.

Le COSOP s’alignera sur les priorités actuelles du gouvernement concernant le secteur agricole.

Ces priorités concernent notamment : l’amélioration des rendements et de la productivité agricole, l’accélération du Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA) pour faciliter l’accès au crédit et au marché pour les agriculteurs et les autres acteurs des chaînes de valeur, le développement de l’agropole de Kara pour accélérer la transformation des produits, et enfin la réforme foncière qui viendra accompagner tout ce paquet d’intervention dans le sens de sécuriser les transactions foncières et rassurer tous les acteurs de développement agricole et rural.

La Rédaction