Alphabétisation : La 55ème édition de la JIA commémorée à Atakpamé

Alphabétisation : La 55ème édition de la JIA commémorée à Atakpamé

SHARE
image_pdfimage_print

« L’Alphabétisation pour une reprise axée sur l’humain : réduire la fracture numérique » : C’est le thème au centre d’un atelier de réflexion organisé mercredi 8 septembre à la direction régionale de l’action sociale, de la promotion de la  femme et de l’alphabétisation des plateaux à Atakpamé.

Il a été initié par l’équipe de la direction régionale en charge de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle (AENF, région des plateaux) pour contribuer à l’amélioration de la qualité des programmes d’alphabétisation afin de les rendre plus résilients et à même de répondre aux nouveaux défis où le numérique est constamment utilisé dans tous les secteurs.

Instaurée en 1965 par l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) pour élever la conscience de tous sur le fléau que représente l’analphabétisme au sein de des communautés et faire face aux enjeux de la mondialisation , la Journée Internationale de l’alphabétisation (JIA) est célébrée chaque 8 septembre.

Pour faire de cette journée une réalité au Togo, les manifestations marquant l’édition 2021 s’inscrivent dans les efforts de riposte à la crise sanitaire en cours qui conduit à faire appel à des solutions innovantes d’enseignement à distance, dans le but d’assurer la continuité de l’éducation.

L’objectif n’est pas seulement de sensibiliser les communautés sur les méfaits de l’analphabétisme qui constitue un frein du développement aussi bien dans les domaines social, sanitaire, économique, culturel, civique que psychologique mais aussi de mobiliser tous les acteurs du sous-secteur autour des possibilités et des avantages qu’offre une alphabétisation numérique et à distance.

Le directeur régional de l’action sociale des plateaux, M. Dodji Kokouvi Ahe a expliqué à l’assistance  l’origine de cette journée, ses objectifs et l’importance de cette célébration dans l’amélioration des programmes d’alphabétisation technologiquement assistée.

A cet effet, des opérateurs en alphabétisation et éducation non formelle ainsi que des autres acteurs ont dégagé des pistes et stratégies idoines pour l’atteinte des objectifs fixés par le Togo pour cette journée.

Les travaux ont été ouverts par le directeur régional de l’éducation des plateaux M. Dosse Yawo,  représentant le préfet de l’Ogou.

Depuis Atakpamé, Evrard Nomanyo