ANADEB, 10 ans d’activités au service du développement à la base au Togo

L’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) célèbre cette année, ses 10 ans d’existence. Les manifestations marquant ce jubilé d’étain ont été lancées mardi à Lomé par la Directrice de l’Agence, Mme Mazalo Katanga. Occasion pour elle de dresser le bilan de ses activités et de se projeter sur l’avenir.

Mis en place par le gouvernement le 19 janvier 2011 par décret n° 2011-17/PR, l’ANADEB se présente aujourd’hui comme un puissant instrument de développement à la base au Togo.

Par le truchement de divers partenariats, ANADEB intervient chaque année auprès de près de 1500 communautés à la base dans plus de 300 cantons pauvres, des services déconcentrés de l’Etat, des collectivités territoriales et des organisations dédiées au développement à la base. L’Agence leur apporte notamment des appuis en termes de renforcement des capacités en gestion à la base, d’accès aux infrastructures de base, de valorisation des potentialités productives locales, et de promotion de l’emploi des jeunes et des filets sociaux en milieu rural.

Depuis sa création, l’ANADEB a piloté 6 projets et programmes à savoir le Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO), le Programme de développement communautaire en zones urbaines (PDC-ZU), le Projet de soutien baux activités économiques des groupements / projet de développement des plantes à racines et tubercules (PSAEG / PRT), le Projet d’accompagnement des communautés dans l’entretien manuel des routes et pistes par le cantonnage (Projet CANTONNAGE), le Projet de Filets sociaux et services de base (FSB), et le Projet d’opportunités d’emploi pour les jeunes vulnérables (EJV).

« Que ce soit en matière d’accès à l’éducation, aux soins de santé, à une alimentation de qualité, ou à des opportunités d’activités génératrices de revenus (AGR) etc., les actions de l’ANADEB se caractérisent par l’accompagnement des communautés vulnérables par l’Etat pour leur auto prise en charge dans un environnement socioéconomique inclusif. Elles prennent en compte les besoins fondamentaux des populations tout en assurant bleue pleine et responsable participation à la transformation de leur milieu », a indiqué Mazalo Katanga.

Bilan des activités

Selon Mme Mazalo Katanga, dans le cadre du Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (PSMICO), au total 505 salles de classe, 608 hangars de marché, 2033 Infrastructures d’assainissement ont été construites et réhabilités au cours de ces dix années d’activités de l’ANADEB.

Dans le cadre du projet de Cantonnage, l’ANADEB en collaboration avec la SAFER et le ministère des travaux publics, accompagne les communautés à assurer l’entretien manuel des routes et pistes afin de faciliter la circulation et préserver la praticabilité des voies de communication.

Quant au projet FSB, pour près de 23 milliards de francs CFA déjà engagés conjointement par l’Etat togolais et la Banque mondiale, à un an de la fin du projet, plus de 133 infrastructures de base ont été déjà mises en place dans 150 cantons les plus pauvres du pays, près de 60 500 ménages reçoivent chaque 3 mois des transferts monétaires de 15 000 FCFA et plus de 97 500 écoliers bénéficient d’un repas chaud chaque jour d’école dans 315 écoles primaires publiques des 5 régions du pays.

Les autres initiatives, souligne-t-elle, ont permis de réduire considérablement les poches de vulnérabilité et les exclusions sociales au Togo. Ceci est passé par l’accès à l’éducation, aux soins de santé, à une alimentation de qualité ou à des opportunités génératrices de revenus, pour ne citer que ceux-là.

« Aucune œuvre n’est parfaite », relève-t-elle. « C’est une fierté d’avoir été en mesure de réaliser toutes les activités qui sont inscrites aujourd’hui à l’actif de l’Agence au cours de ces 10 ans de parcours. Nous avons aujourd’hui beaucoup de communautés qui se sont doté de ce document stratégique de travail qu’est un plan d’action. En 10 ans l’Anadeb a aidé les communautés à se structurer. L’Anadeb a travaillé pour aider les ménages les plus vulnérables à sortir de la précarité en favorisant   leur auto emploi », a précisé Mme Mazalo Katanga qui ajoute que depuis sa création, l’Anadeb a consacré plus de 100 milliards à de nombreux projets dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’alimentation et des activités génératrices de revenus.

Dans les années à venir, l’Agence entend poursuivre la mobilisation des ressources humaines, matérielles et financières pour renforcer les actions et activités de développement à la base dans le pays.

Il faut souligner que dans le cadre de cette célébration, une messe d’action de grâce a été également dite à la paroisse Notre Dame sous la Croix d’Agbalepedogan à Lomé, afin de rendre gloire à Dieu pour ses multiples bienfaits.

Les activités du jubilé se poursuivront au second semestre de l’année 2021 avec des visites de terrain, des journées portes ouvertes et une cérémonie d’apothéose dans les régions et à Lomé. Ces activités s’étaleront sur deux (02) semaines.

Pour rappel, ANADEB est un établissement public doté d’autonomie de gestion et bras opérationnel du Ministère du développement à la base de la jeunesse et de l’emploi des jeunes (MDBJEJ). Elle a pour mission de mettre en œuvre la Politique nationale de développement à la base (PNDB) définie par le gouvernement, et de veiller à l’intégration de la dimension « développement à la base » dans les politiques, plans, programmes et projets de développement ayant cours au Togo.

David S.