Atakpamé : Lancement d’un projet de soutien aux jeunes en situation de...

Atakpamé : Lancement d’un projet de soutien aux jeunes en situation de handicap

SHARE
image_pdfimage_print

Le projet dénommé « Atténuation de l’impact économique du Covid-19 sur les jeunes handicapés au Togo » a été officiellement lancé le lundi 25 Juillet dernier à Atakpamé, une initiative de la Fédération Togolaise des Associations de Personnes Handicapées (FETAPH) avec le soutien de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID).

C’est le représentant du président de la chambre régionale de métiers des plateaux, Kanman Lambert qui a procédé au lancement de ce projet qui vise à œuvrer pour la relance des activités économiques des jeunes en situation de handicap au Togo dans la période post-covid.

Il s’agit de lutter contre la perte des activités génératrices de revenus pour cause de maladie ou suite à des mesures préventives imposées par le gouvernement, l’accroissement de la pauvreté desdites personnes augmentant leur vulnérabilité au virus et les  obstacles à l’accès de l’information préventive à l’hygiène.

La cérémonie de lancement a eu lieu en présence du coordonnateur du projet Analene Marc, et de son directeur de programme, N’Kekpo Dodji ainsi que des responsables des organisations de personnes handicapées entre autres les associations Action Égalité de Chance pour Tous (Ac.E.P.T) et Odjougbo ainsi que de diverses autres personnalités.

La FETAPH dans sa volonté de défendre et de promouvoir des droits des personnes handicapées en leur initiant des emplois décents, véritable moyen d’éviter la pauvreté, multiplie des stratégies en faveur de ces couches les plus vulnérables de la population. Cette fois-ci, le regard est tourné vers les groupes cibles des Plateaux, Kara et Savanes dont les conditions de vie, de travail et de traitement sont déplorables.

C’est dans cette optique et suite à l’appui financier de l’USAID, que la FETAPH a mis sur pied ce projet afin de renforcer l’employabilité et la création d’emplois pour les jeunes handicapés notamment les filles et les femmes. Sa phase pilote durera deux ans (mai 2022-mars 2024) et devra permettre d’insérer dans l’entrepreneuriat environ 225 personnes en situation d’handicap retenues dans les villes d’Atakpamé, Kara et Dapaong.

La rencontre a permis non seulement de présenter les activités du projet à mener avec les acteurs impliqués au niveau local, de définir les rôles et responsabilités des commissions d’appui à l’exécution dudit projet, mais aussi à mettre sur pied les organes de coordination des commissions d’orientation ces villes.

Pour atteindre ses objectifs, a expliqué Analene, le projet entend former les bénéficiaires en entrepreneuriat avec l’accompagnement financier de leurs plans d’affaires en collaboration avec les microfinances. Pour lui, c’est une nouvelle occasion dédiée aux personnes handicapées de développer leurs micro-projets pour mieux se prendre en charge.

« Les commissions mis en place auront pour but de former, de sensibiliser et d’orienter le groupe-cible pour leur insertion professionnelle, a-t-elle indiqué.

En lançant les activités marquant le démarrage du projet, Kanmana a souligné que ce projet entre parfaitement dans l’approche dynamique et volontariste adoptée par le gouvernement qui permettra de parvenir à l’édification d’une société prospère, soudée autour de l’équité, de tolérance et de justice sociale. Il a pour finir félicité les initiateurs de ce projet qui devra aider la cible à diminuer sa vulnérabilité.

Le projet est mis en œuvre à Atakpamé par la FETAPH à travers l’Association Action Égalité de Chance pour Tous (A.c.E.P.T). Après Atakpamé, le projet sera lancé à Dapaong et Kara les 27 et 29 juillet prochains.

De notre correspondant à Atakpamé, Evrard Nomanyo