Atakpamé : L’Office Togolais des Recettes lance une formation des élus municipaux...

Atakpamé : L’Office Togolais des Recettes lance une formation des élus municipaux sur les impôts locaux

SHARE
Une photo de famille au lancement des travaux
image_pdfimage_print

Dans le cadre de ses journées portes ouvertes en cours à Atakpamé dans la Commune Ogou 1, l’Office Togolais des Recettes (OTR) à travers son bureau régional des plateaux-Est, a officiellement lancé ce mercredi dans la localité, des ateliers de formation à l’endroit des élus municipaux sur « les fondamentaux des impôts locaux ».

C’est le ministre délégué chargé du Développement des territoires M. Essomanam Edjeba qui a procédé au lancement en présence des autorités au rang desquelles la présidente de la faîtière des communes du Togo (FCT) Mme Kouigan Yawa Ahofa, le préfet de l’Ogou M. Akakpo Edoh, le commissaire des Douanes et des Droits Indirects (CDDI) M. Essien Atta Kakra, le commissaire des impôts par intérim (pi) et M. Yakpo Ankou Agbényo Paul, conservateur régional des propriétés foncières et chef division des opérations fiscales des plateaux-est.

L’initiative qui va se dérouler à l’échelle nationale vise à renforcer les capacités des élus sur ledit thème et la sensibilisation des administrés au civisme fiscal.

Le ministre Edjeba a indiqué que les maires sont l’avant garde de la lutte pour l’amélioration des conditions de vie à partir de la mise en œuvre des politiques publiques au plus près des résidents de leurs territoires et ont un défi important, celui de la problématique de la mobilisation des ressources financières locales.

Selon le commissaire Essien, il s’agira avec ces ateliers, de former les bénéficiaires sur les procédures fiscales relatives à l’assiette, au recouvrement, au contrôle et aux contentieux ainsi que les modalités liées à la clé de répartition des impôts locaux entre autres.

Yakpo Ankou Agbényo Paul

Le maire Kouigan a au nom de ses pairs félicité ce programme de formation qui selon lui, répond à leurs vœux. « Notre mission doit être soutenue par des aptitudes basées sur beaucoup de pédagogies, de formation, des expériences pratiques et des échanges.

Pour rappel, ces journées portes ouvertes constituent une occasion pour l’OTR de partager ses expériences et son savoir faire en terme pédagogiques sur les règlements et les bonnes pratiques fiscales et également de permettre au public d’échanger avec l’administration fiscale sur les préoccupations relatives au consentement volontaire à l’impôt.

Ces journées sont marquées par l’animation des stands, des réponses aux sollicitations, des visites suivies de dossiers en instance, des délivrances d’attestations, la vérification des plans provisoires établis, des dépôts de plans et de réquisition, l’obtention de pro format de valeur vénale et délivrances des titres fonciers.

Se félicitant de l’organisation de ces journées, M. Yakpo a  mentionné que le développement de tous pays passe par une politique d’élargissement de l’assiette fiscale afin d’assurer son autonomie financière nationale. Pour lui, les impôts locaux qui sont versés par l’OTR, sont une source de financement de laquelle les communes ne sauront se passer.

De notre correspondant à Atakpamé, Evrard Nomanyo