Atakpamé : l’ONG Creuset-Togo outille les leaders communautaires pour la protection des...

Atakpamé : l’ONG Creuset-Togo outille les leaders communautaires pour la protection des enfants

SHARE
Une vue des participants aux travaux
image_pdfimage_print

Une trentaine de chefs traditionnels et élus locaux des préfectures de l’Ogou et Haho ont entamé ce mercredi 1er juillet à Atakpamé, une session de renforcement de capacité sur leur rôle et responsabilité dans l’accompagnement des centres d’accueil au Togo.

Placée sous thème « Rôle et responsabilités des chefs traditionnels et élus locaux dans l’accompagnement des centres d’accueil pour enfants », cette formation s’inscrit dans la dynamique de la protection des enfants au Togo.

Elle est initiée par l’ONG Creuset Togo (basée à Sokodé) et financée par KiRA, la coopération Allemande et la fondation Sternstuden (tous partenaires allemands) pour la période de novembre 2019 à Janvier 2023 dans les régions des plateaux, Centrale et Kara.

L’objectif est d’amener les participants à comprendre le sens de l’enfance en difficulté, à plaider pour une budgétisation sensible au cours des délibérations communales réservées aux structures d’accueil des enfants, et à inciter une dynamique auprès des leaders communautaires et élus locaux afin de leur permettre d’améliorer la collaboration et les appuis volontaires de la population à l’endroit des centres.

La rencontre va permettre aux invités de mieux se renseigner sur la Covid-19 et les droits des enfants, la situation des victimes d’abus sexuels en période de conjoncture, les normes et standards régissant le fonctionnement des établissements d’accueil des enfants vulnérables au Togo, et le suivi des enfants en institution et post réinsertion par les leaders communautaires et élus locaux.

Cette initiative a été saluée par le Secrétaire général de la préfecture de l’Ogou M. Bitho Kondo, représentant son Préfet et Ahe Kokouvi Dodji, Directeur régional de l’Action Sociale des Plateaux.

Le directeur exécutif Creuset-Togo M. Moukpe Esso Deke Bruno a indiqué que les enfants qui séjournent dans les centres d’accueil n’ont pas demandé à y être. « C’est les adultes qui sont responsables de leur situation », a-t-il ajouté. Il a invité les participants à faire une analyse particulière lors de leur session budgétaire en vue d’accorder des budgets sensibles à la protection des enfants dans leurs différentes communes.

Prévue pour deux jours, cette rencontre est une activité du Projet d’Accompagnement des Structures de Protection des Enfants Vulnérables (PASPEV). Après Atakpamé, la même formation est prévue à Sokodé et à Kara respectivement au centre et au nord du pays.

Créée en 2006, Creuset-Togo œuvre pour l’épanouissement des enfants en difficultés. Son projet « PASPEV » intervient dans 3 régions en raison de 2 structures par région notamment IGBALA de Kaboli à Tchamba et CAREDO de Blitta dans la région Centrale; village de la joie à Atakpamé et Soleil des nations à Notsè dans les plateaux ainsi que Régina Protmann à Pagouda et St Josèphe à Bassar dans la Kara.

Depuis Atakpamé, Evrard NOMANYO