Atakpamé : WANEP -Togo outille les femmes sur les mécanismes de résolution...

Atakpamé : WANEP -Togo outille les femmes sur les mécanismes de résolution pacifique des conflits communautaires

SHARE
Une photo de famille des participantes aux travaux
image_pdfimage_print

La branche togolaise du Réseau ouest africain pour l’édification de la paix (WANEP -Togo) veut davantage impliquer les femmes dans la prévention et la résolution pacifique des conflits communautaires de même que la protection des droits humains.

Elles sont en effet 36 femmes (dont 24 femmes civiles et 12 femmes issues de la police et de la gendarmerie)  à entamer ce jeudi 17 septembre à Atakpamé dans la préfecture de l’Ogou, un atelier de deux jours qui devra leur permettre de renforcer leur implication dans les mécanismes locaux et nationaux de paix et de protection des droits humains.

Ces femmes seront notamment outillées pour mener des actions variées dans leur communauté afin de contribuer à la prévention et à la résolution pacifique des conflits communautaires.

La rencontre vise à susciter une appropriation du plan national du Togo relatif aux résolutions 1325 et suivantes par les femmes ciblées en vue de leur engagement dans les mécanismes locaux et nationaux de paix ainsi que de protection des droits humains en lien aux défis sociopolitiques et constitutionnelles.

Au cours de ces deux jours, les participantes seront édifiées sur les mécanismes de résolution pacifique des conflits et de protection des droits humains, les principes et valeurs dans l’édification de la paix et de la protection des droits humains, l’importance du professionnalisme et de l’équilibre émotionnel dans leur rôle d’actrice de développement et de paix.

En lançant les travaux de cette rencontre au nom de Mme la Ministre de l’Action Sociale, de la promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Mme TEBIE AMOUSSOU-KOUETETE Mazalo a indiqué que l’adhésion du Togo au programme d’action de Beijing a permis d’atteindre un bilan encourageant 25 ans après son adoption en matière de promotion de la femme dans ses douze domaines critiques.

Elle a néanmoins souligné que beaucoup de défis restent à relever dans le combat pour la consolidation de la paix. Elle a félicité et encouragé WANEP -Togo pour le travail qu’il abat sur le terrain au côté du gouvernement dans le cadre de la prévention des conflits et de l’implication de toutes les couches sociales dans la consolidation de la paix.

Cette initiative de WANEP -Togo s’inscrit dans le cadre du projet « Renforcement des capacités nationales et communautaires de prévention des conflits et violences et de la protection des droits de l’homme au Togo » financièrement soutenu par le Programme des Nations -Unies pour le Développement (PNUD).

Plusieurs autres personnalités ont pris part à la cérémonie d’ouverture de ce rendez-vous  notamment le Préfet de l’Ogou M. Akakpo Edoh, le maire de la commune Ogou 1, Mme Kouigan Yawa Ahofa, l’experte en droits de l’Homme au PNUD Mme Assinou Dovo Ahoefa et M. Djaho Mandela, responsable des programmes à WANEP -Togo.

De notre correspondant à Atakpamé, Evrard NOMANYO