1

Togo : Les membres de l’amicale des ressortissants de Pya à Lomé sensibilisés sur le phénomène du terrorisme

Les membres de l’Amicale des Ressortissants du canton de Pya (AREP) ont été informés et sensibilisés ce samedi 21 mai à Lomé sur les phénomènes du djihadisme et du terrorisme, de même que la contribution citoyenne à la lutte contre ces fléaux qui minent les pays de la sous région dont le Togo.

Les participants ont été appelés à faire très attention aux faits inhabituels et suspects dans leurs communautés et à alerter au besoin, les forces de défense et de sécurité.

Au cours de la séance, les informations sur la menace asymétriques nouvelle que constitue le djihadisme ont été donnés par le Général Gnakoude BERENA qui avait à ses côtés le Colonel TIDIYE Tcha président de l’association des militaires et paramilitaire du canton du Pya et de TAGBA Paul ancien directeur de cabinet du ministère de l’intérieur.

« Nous avons l’habitude de nous retrouver pour partager les préoccupations du canton. En cette réunion, nous avons trouvé opportun, compte tenu de ce qui s’est passé tout récemment dans le Kpendjal, de nous sensibiliser pour que nous puissions prendre des dispositions aux côtés des forces de l’ordre pour barrer la route au terrorisme car c’est une affaire de tous », a expliqué le Général Gnakoude BERENA, ressortissants du canton de Pya.

Général Gnakoude BERENA

Une minute de silence a été observée à l’ouverture des travaux en mémoire des militaires tombés à Kpékankandi et de tous les martyrs.

La rencontre a été également marquée par une motion de solidarité et d’encouragement aux forces de sécurité et de défense ainsi qu’au chef de l’Etat Faure Gnassingbé, suprême des armées.

Des responsables de l'amicale
Des responsables de l’amicale

Il faut souligner que dans la nuit du 10 au 11 mai dernier, les forces de défense et de sécurité ont été  victimes d’une attaque terroriste à Kpékpakandi dans la préfecture de Kpendjal avec au total 8 morts et 13 blessés.

David S.




Le Togo rend hommage aux 8 militaires tués dans le Kpendjal

Un hommage national a été rendu ce vendredi 20 mai aux 8 soldats tués dans la nuit du 10 au 11 mai dernier lors de l’attaque du poste avancé de Kpékankandi, préfecture de Kpendjal (région des savanes).

La cérémonie qui s’est déroulée au camp Nioukpourma du 4ème Régiment d’Infanterie à Dapaong, a été présidée par la ministre des armées Marguerite Gnakade, représentant le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, chef suprême des armées.

A l’occasion, les huit (08) soldats tombés au champ d’honneur ont été à titre posthume, décorés de la médaille du Chevalier de l’Ordre du Mono par la ministre des armées en présence de plusieurs autorités administratives, militaires de même que des membres des familles éplorées.

Il faut souligner que l’attaque de Kpékankandi avait également fait 13 blessés au rang des forces de défense et de sécurité. Une quinzaine d’assaillants ont été également tués, selon le ministre de la sécurité, Général Yark Damehame. C’est la 2e attaque contre le Togo, la première attaque avait été déjouée en novembre 2021 par les soldats togolais à Sanloaga toujours dans les savanes.

La Rédaction




Eliminatoire CAN 2023 : Paulo Duarte dévoile sa sélection contre l’Eswatini et le Cap Vert

Le sélectionneur des Eperviers du Togo, Paulo Duarte a publié ce 19 mai, la liste des joueurs retenus pour les matchs contre l’Eswatini et le Cap Vert dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) 2023.

Dans le groupe, on retrouve les cadres notamment le goal Malcolm Barcola, l’avant centre Kodjo Laba, le capitaine défenseur Dakonam Djene, le vétéran milieu Alaixys Romao entre autres.

Par ailleurs, Floyd Ayité signe également son retour dans le nid des Eperviers. Pour leur part, Steven Nador, Nadir Ayeva et Samsondin Ouro vont connaitre leurs premières sélections chez les A après avoir évolué avec les U23.

Il  faut souligner que dans le cadre de ces éliminatoires, les Eperviers seront en regroupement dès ce 23 mai. Le Togo accueille l’Eswatini le 3 juin prochain à Lomé avant de se déplacer à Marrakech (Maroc), le 7 juin pour affronter le Cap Vert.

Voici la liste complète des joueurs convoqués :

Gardiens : Malcolm Barcola (Lyon, France), Steven Mensah (Hambourg, Allemagne), Youssouf Morou (Dyto)

Défenseurs : Klousseh Agbozo (Abu Salem, Libye), Frédéric Ananou (Paderborn, Allemagne), Youssifou Atte (Legon Cities, Ghana), Nadir Ayeva (Orebro Syrianska, Suède), Loïc Bessile (Charleroi, Belgique), Kennedy Boateng (Santa Clara, Portugal), Dakonam Djene (Getafe, Espagne), Emmanuel Hackman (Gil Vicente, Portugal), Steven Nador (Spal, Italie),

Milieux : Franco Atchou (Erbil, Iraq), Samuel Asamoah (U Craoiva, Roumanie), Floyd Ayité (Valenciennes, France), Karim Dermane (Feyenoord, Pays-Bas), Gnama Akate (Al Naft, Iraq), Samsondin Ouro (NS Mura, Slovenie), Alaixys Romao (Ionikos, Grèce), Marouf Tchakei (AS Vita Club, RD Congo)

Attaquants : Kevin Denkey (Cercle Bruge, Belgique), David Henen (KV Kortrijk, Belgique), Thibault Klidje (Girondins de Bordeaux, France), Kodjo Laba (Al Ain, Emirats arabes unis), Richard Nane (Hafia, Guinée), Serge Nyuiadzi (Ordabasy, Kazakhstan), Euloge Placca (Al Tadamon, Koweit)

La Rédaction




Programme SIFA : Signature de 02 conventions de financement au Togo

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Initiative compétences pour l’Afrique » (SIFA) au Togo, deux (02) conventions de financement ont été signées ce 18 mai 2022 à Lomé avec deux institutions prestataires d’enseignement technique et de formation professionnelle que sont l’Institut national de formation agricole (INFA) de Tové et l’Institut des sciences technologies, économiques et administratives (FORMATEC).

C’est le ministre délégué chargé de l’Enseignement technique et de l’Artisanat,  Kokou Eké Hodin qui a paraphé les documents avec les responsables du programme SIFA pour le compte de FORMATEC et le directeur de cabinet du ministère chargé de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural, Konlani Dindiogue pour le compte de l’Infa de Tové.

L’Ambassadeur d’Allemagne au Togo de même des représentants des partenaires techniques et financiers ont également assisté à la cérémonie de la signature de cette convention d’un montant de six (06) millions d’euros, soit trois millions pour chacune des deux institutions de formation sélectionnées suite à un concours ouvert par SIFA dans 8 pays de l’Afrique en partenariat avec la coopération allemande.

Ces financements vont permettre d’outiller les formateurs et apprenants des deux centres de formations dans diverses actions de renforcement de compétences en vue de doter la jeunesse de compétences nécessaires adaptées aux besoins du marché de l’emploi et aux évolutions des nouvelles technologies qui soutiennent la productivité.

Selon la coordinatrice du programme SIFA, Mme Sarah Tendjani,  INFA de Tové et FORMATEC auront en  effet les appuis techniques et financiers dont ils ont besoin afin de mettre au point des programmes de formation et réhabiliter ou construire des centres de formations.

« Actuellement INFA est dans une réforme et dans cette réforme, nous avons besoin d’appui. Ce projet que nous venons de bénéficier va nous appuyer à développer les compétences infrastructurelles », a indiqué Soédji Constant, Directeur Général de l’INFA DE TOVE.

Le ministre Kokou Eké Hodin et le Directeur de cabinet du ministre de l’agriculture ont salué cet engagement du programme SIFA qui cadre avec la feuille de route gouvernementale Togo 2025 pour les deux secteurs concernés (agriculture et enseignement technique). Ils ont en outre exprimé leur  sentiment de satisfaction à l’égard des promoteurs de cette initiative.

Rappelons que le programme SIFA est une initiative pour le développement des compétences en Afrique, une initiative de la commission de l’Union Africaine soutenue par le gouvernement allemand pour renforcer les perspectives professionnelles des jeunes africains. Le Togo a rejoint ce programme comme l’un des 8 pays pilotes africains au cours de l’année 2018.

Bien Wembou/ La Rédaction




Togo/ Éliminatoires CAN 2023 : 52 joueurs présélectionnés par Paulo Duarte

Le Togo se prépare activement pour bien entamer les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN) 2023 qui démarre le moi prochain. Une liste élargie de 52 joueurs pré-convoqués vient d’être publiée par le sélectionneur des Éperviers Paulo Duarte.

Sur la liste figurent non seulement des cadres de la sélection, mais aussi des U23 qui étaient du stage à Antalya en Turquie le mois dernier, et des U20 qui viennent de prendre part au tournoi de l’UFOA B à Niamey au Niger.

La liste définitive des joueurs retenus sera dévoilée le jeudi 19 mai par le sélectionneur au cours d’une rencontre avec la presse, selon la Fédération togolaise de football (FTF).

Dans le cadre de ces éliminatoires, les Éperviers accueillent l’Eswatini le vendredi 3 juin prochain à Lomé avant de se déplacer à Marrakech (Maroc) le mardi 7 juin pour affronter le Cap Vert.

La liste des joueurs présélectionnés :

Gardiens : Abdoul Moubarak Aigba (Chabab Mohammedia, Maroc), Malcolm Barcola (Lyon, France), Steven Mensah (Hambourg, Allemagne), Atissou Paroussie (ASCK), Youssouf Morou (Dyto)

Défenseurs : Abdoul Bode (ASCK), Koffi Ayivi (Gomido), Benjamin Holete (ASCK), Dakonam Djene (Getafe, Espagne), Emmanuel Hackman (Gil Vicente, Portugal), Frédéric Ananou (Paderborn, Allemagne), Kangnivi Ama Tchoutchoui (FC Nouadhibou, Mauritanie), Kevin Boma (Angers, France), Kennedy Boateng (Santa Clara, Portugal), Klousseh Agbozo (Abu Salem, Libye), Loïc Bessile (Charleroi, Belgique), Mathieu Dotse (Dyto), Mawouna Amevor (FC Eindhoven, Pays-Bas), Aboudou-Moutalebi Ouro-Wetchire (Dyto), Steven Nador (Spal, Italie), Youssifou Atte (Legon Cities, Ghana).

Milieux : Alaixys Romao (Ionikos, Grèce), Jérémie Akakpo (Unisport), Dikeni Salifou (Augsburg, Allemagne), Floyd Ayité (Valenciennes, France), Gnama Akate (Al Naft, Iraq), Franco Atchou (Erbil, Iraq), Karim Dermane (Feyenoord, Pays-Bas), Malik Djibril (Vicenza, Italie), Marouf Tchakei (AS Vita Club, RD Congo), Komi Agbeko (Eclair Foot), Roger Aholou (US Monastir, Tunisie), Samsondin Ouro (NS Mura, Slovenie), Samuel Asamoah (U Craoiva, Roumanie), Jarry Ahoro (AS Togo Port)

Attaquants : Yao Allah (JCA), David Henen (KV Kortrijk, Belgique), Enzo Dovlo (Illkirch Graffenstaden, France), Etienne Amenyido (St Pauli, Allemagne), Kossi Adetou (Negeri Sembilan, Malaisie), Ismail Ouro-Agoro (Saint George, Ethiopie), Guillaume Yenoussi (FC Haguenau, France), Junior Akakpo (Entente II), Justin Yere (Dyto), Kevin Denkey (Cercle Bruge, Belgique), Kodjo Laba (Al Ain, Emirats arabes unis), Nadir Ayeva (Orebro Syrianska, Suède), Euloge Placca (Al Tadamon, Koweit), Richard Nane (Hafia, Guinée), Serge Nyuiadzi (Ordabasy, Kazakhstan), Tawfik Moukaila (Gbohloe-Su), Thibault Klidje (Girondins de Bordeaux, France).

David S.




Togo : L’Assemblée nationale salue la mémoire des soldats tués dans le Kpendjal

L’Assemblée nationale a salué ce mardi, la mémoire des Forces de Défense et de Sécurité morts dans l’attaque terroriste de Kpékpakandi dans la préfecture de Kpendjal dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mai dernier.

A l’entame de l’ordre du jour de leur huitième séance plénière de la première session ordinaire de l’année, les élus du peuple ont observé une minute de silence en hommage aux soldats tombés.

Le moment a été dédié au recueillement en expression de la compassion aux militaires qui ont perdu leur vie pour la sécurité et la défense de l’intégrité territoriale de notre pays.

« Tenant sa toute première séance plénière après ce malheureux évènement, la Représentation nationale salue la mémoire des soldats tombés, condamne avec la plus grande fermeté cette attaque et présente ses condoléances aux familles éplorées ainsi qu’aux Forces de défense et de sécurité. Elle souhaite prompte guérison aux blessés. L’institution parlementaire réaffirme tout son soutien au Président de la République, Chef des armées, garant de la continuité de l’Etat et des institutions de la République, dans son engagement inlassable à assurer la paix, la sécurité et la stabilité dans notre pays », a déclaré la Présidente de l’Assemblée nationale, Mme Yawa Djigbodi Tsègan.

L’attaque du 11 mai 2022  a fait 8 morts et 13 blessés au rang des forces de défense et de sécurité du Togo, selon le bilan dressé par le gouvernement.

La Rédaction




Togo : 75 427 élèves entament l’examen du BAC 1

Ils sont au total 75 427 candidats à entamer ce lundi 16 mai sur l’ensemble du territoire national, l’examen du baccalauréat première partie (BAC 1) pour le compte de l’année 2022.

Les épreuves ont démarré ce matin dans les différents centres d’écrits.

Le nombre des candidats est légèrement inférieur à celui de l’année passée qui est de 75 776 pour un taux de réussite de 76,58 %.

Au Togo,  cet examen ouvre les portes de la classe de Terminale aux lauréats. Il ouvre également le bal des examens de fin d’année dans le pays. Celui du BAC 2 démarre le 20 juin prochain pour le compte de l’année scolaire 2021-2022.

La Rédaction




Le Mali se retire du G5 Sahel

Le Mali a annoncé dimanche 15 mai, sa décision de se retirer du G5 Sahel et de sa force militaire antijihadiste. Le pays proteste contre le refus qui lui est opposé d’assurer la présidence de cette organisation régionale formée avec la Mauritanie, le Tchad, le Burkina et le Niger.

« Le gouvernement de la République du Mali décide de se retirer de tous les organes et instances du G5 Sahel, y compris la force conjointe. Cette décision sera notifiée aux États membres de l’organisation conformément à la procédure prévue en la matière », indique en effet un communiqué de la présidence malienne.

Le Mali accuse le G5 Sahel de « perte d’autonomie » et d’être victime d’une « instrumentalisation » et d’un « dysfonctionnement grave » de ses organes.

Selon le gouvernement malien, « l’opposition de certains États du G5 Sahel à la présidence du Mali est liée aux manœuvres d’un État extra-régional visant désespérément à isoler le Mali », sachant que  ces derniers mois, les relations entre le Mali et les pays européens avec en tête la France, se sont largement dégradées.

Bamako évoque également le peu de progrès réalisés face aux insurgés et l’échec dans l’organisation récente de sommets au Mali.

Le début de la présidence malienne du G5 devrait être consacré par une conférence des chefs d’États de l’organisation, prévue en février 2022 à Bamako. Mais près d’un trimestre après le terme indiqué, cette réunion ne s’est toujours pas tenue, selon la transition malienne présidée par le colonel Assimi Goïta.

Sur la télévision publique malienne, le ministre malien de l’Administration territoriale, le colonel Abdoulaye Maiga a tout de même précisé que les relations bilatérales avec les pays du G5 Sahel « restent maintenues ».

Pour rappel, le  G5 Sahel ou « G5S » est un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité, créé lors d’un sommet du 15 au 17 février 2014 par cinq États du Sahel notamment la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad répartis sur 5 097 338 km2.

La Rédaction




Togo : Le ministère du commerce recherche un nouveau directeur général pour le CETEF

Le Centre Togolais des Expositions et Foires de Lomé (CETEF) est en passe de disposer d’un nouveau Directeur général.

Un processus de recrutement a été lancé dans ce sens par le Ministère du commerce, de l’industrie et de la consommation locale.

Les candidats intéressés sont priés d’envoyer leur CV détaillé et actualisé et une lettre de motivation au plus tard le 31 mai prochain.

Les informations liées au recrutement sont à consulter sur le site internet du ministère.

Il faut souligner que le CETEF rouvrira ses portes très prochainement après deux années de fermeture pour cause de crise sanitaire liée à la Covid-19.

Le site accueille à la fin de chaque année, la foire internationale de Lomé avec des exposants et visiteurs du Togo et d’ailleurs.

Le CETEF est dirigé jusqu’à présent par Johnson Kuéku Banka.

David S.




Assistance alimentaire japonaise de 2900 tonnes de riz au Togo

Le Japon octroie une assistance alimentaire au Togo au titre de l’année fiscale 2020. Il s’agit d’un don évalué à 1,5 milliard de F CFA qui a servi à la fourniture d’environ 2,9 mille tonnes de riz d’origine japonaise et américaine.

L’aide alimentaire a été officiellement réceptionnée ce jeudi 12 mai 2022 à Lomé par le Directeur de cabinet du ministère de l’agriculture, Kolani Dindiogue des mains de Shimizu Shuji, premier secrétaire et chef de coopération de l’ambassade du Japon.

Cette assistance s’inscrit dans le cadre des projets KR qui permettent d’acquérir des céréales notamment le riz blanc qui sera mis à la disposition des populations à des prix abordables sur l’ensemble du territoire, dans l’objectif de réduire le déficit en riz et de renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

« Au-delà de la mobilisation des vivres au profit des populations togolaises, les projets KR permettent de constituer des fonds de contrepartie qui servent à financer des projets de développement socio économiques pour le bien-être des populations », a expliqué Kolani Dindiogue.

Il a dans ce sens rassuré que les fonds de contrepartie issus de la vente des produits continueront comme convenu dans les conventions de don, à financier les projets futurs dans le cadre de la feuille de route gouvernementale « Togo 2025 ».

Pour sa part, Shimizu Shuji a souligné que ce don n’est autre que la concrétisation de la politique de coopération du Japon à l’endroit du Togo.

Il a souhaité que cette assistance contribue effectivement à garantir la sécurité alimentaire au Togo et à intensifier davantage les relations d’amitié et de coopération entre les deux pays.

David S.