Des soins médicaux gratuits offerts aux populations de Notsé grâce à l’UFFED

????

Les populations de Notsé (90 km au nord de Lomé) ont bénéficié du 22 au 25 mars derniers de consultations médicales foraines gratuites dans plusieurs pathologies telles que la médecine générale, la cardiologie, l’ophtalmologie,  la gynécologie, la stomatologie et l’oto-rhino-laryngologie (ORL).

Organisée au Centre hospitalier préfectoral (CHP) de ladite ville, qui finalement s’est révélée restreint pour contenir le nombre de personnes sorties pour bénéficier des soins gratuits, l’initiative est de l’Union des Filles et Fils d’Eweto pour le Développement (UFFED), une association des natifs de Notsé.

Au finish, les nombreuses personnes consultées dans le cadre de cette opération gratuite n’ont pas manqué de partager leur soulagement obtenu grâce à une équipe médicale rompue à la tâche.

Paul DJISSO, Secrétaire général de l’UFFED a, dans une intervention, reprécisé le cadre dans lequel les consultations ont été organisées. « Nous sommes tous d’accord qu’il faut être en bonne santé pour fêter. C’est une manière de venir en aide à ses populations vulnérables en initiant une telle activité »,a-t-il souligné.

Créée en 2013, l’association initiatrice n’est pas à son premier essai ou exercice allant dans l’intérêt général des populations. Les réalisations et construction des hangars, des centres culturels, les apports de solution liés à la protection de l’environnement, l’assainissement, l’emploi des jeunes meublent l’actif de ladite association sont entre autres activités dont elle a pris les devants.




L’ARMP assure en amont la qualité des infrastructures réalisées après appels d’offres ouverts

Avec l’avènement de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) au Togo grâce au décret n°2009-296/PR du 30 décembre 2009, la passation des marché publics est assurée dans tous les secteurs et les règles sont plus ou moins respectées.

Néanmoins, des défis restent à être relever pour donner au système de marchés publics une qualité incontournables. Au nombre de ces défis, il y a les lenteurs constatées dans l’exécution des marchés publics attribués aux entreprises du fait des institutions bancaires qui refusent dans plus d’un cas de mettre à la disposition des entreprises des crédits nécessaires à  la réalisation des prestations pour lesquelles elles sont retenues.

A cela, il faut ajouter que les opérateurs économiques proposent des prix bas pour gagner les marchés, ce qui n’est pas sans agir sur la qualité des travaux réalisés.

Théophile René Kapou, Directeur général de l’ARMP, dit non à ces phénomènes. Après les banques, ce sont les opérateurs qui sont sensibilisés depuis ce lundi. Pendant quatorze (14) jours, les participants réunis à Lomé vont débattre des marchés de travaux, de fournitures, les marchés de prestations intellectuelles  et des services courants.

« C’est de permettre aux opérateurs économiques d’être à la fin capables de pouvoir déterminer une structure de prix qui tient compte de tous les éléments possibles pour assurer aussi bien la survie de leurs entreprises que la qualité des services et des travaux qui leur sont demandés par les autorités contractantes », a laissé entendre M. Kapou dès l’entame des travaux.

Pour information, la commande publique est régie au Togo par la loi n°2009-013 du 30 juin 2009 relatives aux marchés publics et délégations de service public. Cette législation, bâtie sur les Directives n°4 et 5 de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), possède six (6) décrets d’application.




Les femmes togolaises ont un centre entrepreneurial : INNOV’UP

Les_femmes_togolaises_ont_un_centre_entrepreneurial_INNOVUPLe centre de promotion de l’émergence de l’entrepreneuriat féminin compétitif « INNOV’UP » sera inauguré au Togo ce mercredi. La cérémonie connaîtra la participation d’Abdoulaye Mar Dieye, le Directeur du bureau Afrique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

C’est dans le cadre de la visite de trois (3) jours qu’il effectue au Togo depuis ce dimanche pour une visite de travail sur le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), un programme cher au gouvernement togolais.

« INNOV’UP », premier du genre au Togo,  est un centre entrepreneurial des femmes d’affaires construit grâce au soutien financier du PNUD.

Il est le premier incubateur d’entreprises du paysdoté de véritables expertises, le centre INNOV’UP a pour mission de  promouvoir et développer l’entrepreneuriat des femmes à travers un soutien actif à leurs initiatives économiques dans les secteurs à fort potentiel de création de richesse et de génération d’emplois durables.

Faure Gnassingbé a présenté il y a quelques mois à New York aux Etats-Unis à l’Administrateur du PNUD, Helen Clark le PUDC. Le représentant d’Helen Clark va réitérer l’engagement de l’institution onusienne dans les  efforts de développement du pays.

M. Dieye rencontrera aussi les partenaires techniques et financiers du Togo.Le Sénégalais
participera du 11 au 12 avril à l’Atelier régional des Responsables des Opérations des bureaux du  PNUD en Afrique. Les quelques 70 participants y feront le point sur les activités du Bureau Afrique et examineront les nouvelles orientations de l’organisation. Ils devraient également discuter despossibilités d’optimisation du fonctionnement des bureaux, du renforcement des réseaux de communications, du partage de bonnes pratiques, ainsi que d’opportunités de partenariats.




La SGI-Togo va désormais travailler dans un nouveau siège social

SGI-TogoEn 18 ans d’existence, les chiffres enregistrés par la Société de gestion et d’intermédiation du Togo (SGI-Togo) sont élogieux. Au niveau national, les emprunts obligataires structurés pour les différents secteurs d’activité se chiffrent à plus de 545 milliards de francs CFA dont plus de 30% pour les Etats. Plus de 165 milliards de francs qui ont été levés sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) par la SGI-Togo pour le compte des Etats de l’Union dont 96,3 milliards de  francs CFA pour l’Etat togolais. Dans le même temps, beaucoup de sociétés togolaises et régionales ont bénéficié du même accompagnement, à l’instar de CIMTOGO, GTAC2A-IARDT, CEB, Togo cellulaire, Togo Telecom, la BOAD, la BIDC, le Groupe ORABANK.

Sur le plan régional, depuis la création du marché financier de l’UEMOA en 1998 jusqu’à ce jour, le montant global des ressources levées sur le marché primaire se chiffre à plus de 4.913 milliards de francs CFA. Sur le marché secondaire, la capitalisation boursière globale au 31 décembre 2015 s’élève à plus de 9.078 milliards de francs CFA dont 82,61%  du marché des actions et 17,39% de celui des obligations.

SGI Togo AyassorAfin de permettre à cette institution économique, la première de droit togolais agréée par le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF) de (UEMOA) pour les métiers liés aux marchés financiers et aux opérations sur le capital des entreprises, les autorités togolaises ont offert à la SGI-Togo, un nouveau siège social inauguré ce lundi par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Ce joyau, selon le ministre de l’Economie et des finances, Adji Otèth Ayassor, devra permettre à cette institution de jouer un plus grand rôle pour une croissance économique durable au Togo.

« Monsieur le Président de la République, l’inauguration de ce jour témoigne de la vitalité de notre économie impulsée par le gouvernement sous votre remarquable leadership. En effet, vous n’avez pas hésité à faire prendre des mesures pertinentes pour que les investissements se fassent dans notre pays en toute confiance dans un climat apaisé, un climatrégi par une législation en pleine mutation et en phase avec les directives des institutions financières d’intégration communautaire en Afrique de l’Ouest », a déclaré le ministre à l’endroit du chef de l’Etat.

Ont pris part à cette cérémonie d’inauguration, le Premier ministre, Komi Sélom Klassou, le président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani, les membres du gouvernement et les chefs des institutions et organisations diplomatiques accréditées au Togo.




La route Avépozo-Aného, bientôt deux fois deux voies

Une mission de la phase 2 du projet de réhabilitation de la route Lomé-Cotonou et de la facilitation des transports sur le corridor Abidjan-Lagos et de la protection de la côte a séjourné au Togo du 14 au 24 mars derniers.

Composée de représentants de la Banque africaine de développement (BAD), de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), de la Banque européenne d’investissement et de l’Union européenne (UE) , elle a examiné et validé le projet de réhabilitation et de dédoublement de la route Avépozo-Aného et les travaux de la protection de la côte par la construction d’ouvrages de protection.

Cette information a été au cœur d’une communication du conseil des ministres tenu sous les auspices du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé ce mercredi à Lomé.

« Le projet intègre également l’aménagement du tronçon deux fois deux voies entre la frontière togolaise et Ouidah au Bénin. Les études techniques du projet ont été validées et prennent en compte la construction de 28 épis destinés à ralentir l’érosion de la côte et le rechargement en sable de casiers ainsi formés dans la logique de contribuer à la stabilisation du littoral togolais. Ce projet prend en compte le volet environnemental et vise à assurer aux usagers de cette route nationale une facilitation des transports des biens et des personnes, une réduction sensible des accidents à travers des mesures sécuritaires », indique le communiqué du gouvernement.

Le projet sera exécuté sous la responsabilité conjointe du Bénin, du Togo et de la Commission de l’UEMOA et prévoit un appui institutionnel aux ministères impliqués dans sa mise en œuvre.

Voici l’intégralité du communiqué du conseil des ministres

Le conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 04 mai 2016, au Palais de la Présidence de la République, sous la conduite du Président de la République, Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé.

Au cours des travaux, le conseil a adopté deux (02) décrets et écouté trois (03) communications.
Le premier décret pris par le conseil fixe les attributions du ministre du commerce, de l’industrie, de la promotion du secteur privé et du tourisme et porte organisation et fonctionnement dudit ministère.
Ce décret vise à assurer une meilleure adéquation entre les missions assignées au ministre et celles dévolues à l’ensemble des services relevant du ministère en vue d’en accroître l’efficacité.
Au titre des attributions, le ministre assure les missions relatives au commerce, à l’industrie, à la promotion du secteur privé et au tourisme.

En ce qui concerne l’organisation du ministère, il est créé une direction de la planification, des statistiques et du suivi-évaluation et des directions régionales dans les cinq régions économiques du Togo afin de rendre opérationnel, les activités du ministère sur toute l’étendue du territoire national.

Le second décret adopté par le conseil porte règlement général sur la comptabilité matières appartenant à l’Etat et des organismes publics.

Ce décret complète les textes réglementaires existants en vue d’assurer une bonne gestion des finances publiques et vise à réglementer la gestion des matériels et fournitures de toute nature de l’Etat et des organismes publics.

Il fixe les procédures et situe la responsabilité des ordonnateurs, des gestionnaires de crédits, des ordonnateurs secondaires, des comptables-matières et des magasiniers et participe de la volonté du gouvernement de lutter contre la mauvaise gestion des biens acquis par les entités publiques.

Au titre des communications, la première, suivie par le conseil est relative au bilan du processus de mise en place du projet de création de la coopérative d’épargne et de crédit des enseignants du Togo (COOPEC-ET).

Cette initiative, dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail de cette catégorie de personnel qui se situe au cœur du processus éducatif, participe de la volonté du gouvernement d’apporter des réponses appropriées et durables aux besoins primordiaux des enseignants du Togo.

Cette vision largement partagée par les enseignants lors des assemblées régionales tenues du 20 au 28 octobre 2014 et l’assemblée générale du 30 décembre 2014, permet au conseil de donner mandat aux ministères chargés de l’économie et des finances, des enseignements primaire, secondaire et de la formation professionnelle, d’étudier les indicateurs clés du succès du projet et de retenir le mécanisme le plus adapté pour sa mise en œuvre.

La seconde communication suivie par le conseil rend compte de la mission de préparation du projet de réhabilitation de la route Lomé-Cotonou et de la facilitation des transports sur le corridor Abidjan-Lagos, phase 2 et de protection de la côte.

Cette mission composée des représentants de la Banque africaine de développement (BAD), la commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), la Banque européenne d’investissement (BEI) et de l’Union Européenne (UE) a séjourné dans notre pays du 14 au 24 mars 2016.

La mission a examiné et validé le projet de réhabilitation et de dédoublement du tronçon Avepozo-Aného et les travaux de la protection de la côte par la construction d’ouvrages de protection. Il faut rappeler que le projet intègre également l’aménagement du tronçon 2X2 voies entre la frontière togolaise et Ouidah au Bénin.

Les études techniques du projet ont été validées et prennent en compte la construction de 28 épis destinés à ralentir l’érosion de la côte et le rechargement en sable des casiers ainsi formés dans la logique de contribuer à la stabilisation du littoral togolais.

Ce projet prend en compte le volet environnemental et vise à assurer aux usagers de cette route internationale, une facilitation des transports des biens et des personnes et une réduction sensible des accidents de la route à travers des mesures sécuritaires.

Le projet sera exécuté sous la responsabilité conjointe du Bénin, du Togo et de la commission de l’UEMOA, et prévoit un appui institutionnel aux ministères impliqués dans sa mise en œuvre.

La troisième communication est relative à l’organisation au Togo d’une Biennale des Arts et de la Culture.

Cette manifestation culturelle, la première du genre au Togo à avoir une dimension internationale, aura le mérite de remettre au cœur des actions nationales, la nécessité de maintenir le lien indispensable entre la culture et les actions de développement et de rehausser l’impact des actions culturelles nationales en faisant de Lomé, la capitale culturelle de la sous-région.

Prévue pour septembre 2018, la biennale proposera des espaces de réflexion, d’exposition, d’animation et de diffusion culturelle et artistique. Elle mettra en exergue le rôle de la culture comme facteur d’intégration sous régionale de la paix et promotrice de l’économie créative.

La biennale se fondera sur une approche pragmatique de la culture comme moteur de transformation des sociétés togolaises et africaines et ses résultats seront capitalisés en vue de l’émergence d’industries culturelles et créatives.

Enfin un (01) décret de nomination a été pris au titre du ministère des affaires étrangères, de la coopération  et de l’intégration africaine.

Fait à Lomé,  le 04 mai  2016

Le Conseil des ministres




Un siège pour l’UCET à Lomé

Un siège pour l’UCET à Lomé

Les artistes de l’Union des chantres de l’éternel Dieu du Togo (UCET) ont désormais un siège national basé à Lomé. Ce siège, lieu de rencontre de tous les artistes de Gospel sans discrimination de Lomé jusqu’à Cinkassé, d’Aného à Kpalimé a été inauguré ce jeudi en présence des promoteurs culturels.

Tout a commencé avec les chants de louanges et d’adoration d’environ une heure de temps suivi des prestations tour-à-tour des artistes togolais de la chanson Gospel avant l’inauguration proprement dite de ce cadre qui selon l’UCET sera un lieu de travail, de contact de tous les chantres.

« Le Gospel compte tenu de son épanouissement constaté au Togo a besoin d’une association dont la vision est de regrouper tous les chantres pour une mutualisation d’expérience, à une formation, sensibilisation pour la professionnalisation de notre ministère. Ce sera également un lieu d’organisation des conventions des Etats généraux, bref promouvoir la musique Gospel togolais », a expliqué la Présidente de l’UCET Agbo Ayéma Afiwa Chaneben.

Pour cette dernière, le siège a besoin de matériels logistiques, notamment des matériels informatiques, une connexion internet à haut débit en plein temps, un site internet, une imprimante, des photocopieuses, un projecteur-vidéo et des instruments de musiques.

Toutes ces requêtes ont été rassurées par le Directeur de la documentation et de la répartition au Bureau togolais des droits d’auteur (BUTODRA), Ayeneh Aworobou-Darou. « Nous savons  qu’un siège a toujours besoin d’être équipé et nous le ferons. Je sais que les relations qui existent entre l’UCET et BUTODRA vont toujours se raffermir davantage », a-t-il dit.

Celui-ci s’est également félicité du progrès réalisé par cette association d’artistes Gospel du Togo qui selon lui, représente la plus « démocratique » du fait de l’alternance à sa tête. « L’inauguration de ce siège est une marque de confiance par rapport aux sponsors, bailleurs de fonds et à l’administration publique. Aujourd’hui, si les partenaires, les promoteurs et l’administration vous cherchent, ils sauront désormais où vous trouver », a-t-il ajouté.

Jadis dénommée Association gospel Togo (AGT) depuis le 10 mars 2003, cette association a pris le nom de l’UCET le 10 juillet 2014 lors d’une conférence de presse dans la salle des spectacles de la Direction de la culture à Lomé.

L’objectif de l’UCET est de rassembler tous les chantres gospel afin d’y instaurer l’union, l’amour, la solidarité, l’entraide et la synergie entre ces derniers; assurer une bonne relation entre l’artiste, son Dieu et son public afin de ramener les âmes au Seigneur Jésus Christ.

Joseph Ahodo




Creative decorating with houseplants, from floor to ceiling

And when we woke up, we had these bodies. They’re like, except I’m having them! Oh, I think we should just stay friends. You’ll have all the Slurm you can drink when you’re partying with Slurms McKenzie Hey, tell me something. You’ve got all this money. How come you always dress like you’re doing your laundry?

Yes, if you make it look like an electrical fire. When you do things right, people won’t be sure you’ve done anything at all. I just want to talk. It has nothing to do with mating. Fry, that doesn’t make sense. Quite possible.

It is nice to be important, but it’s more important to be nice.

You guys go on without me! I’m going to go… look for more stuff to steal! You guys realize you live in a sewer, right? Hey, tell me something. You’ve got all this money. How come you always dress like you’re doing your laundry? If rubbin’ frozen dirt in your crotch is wrong, hey I don’t wanna be right.

Fetal stemcells, aren’t those controversial? You don’t know how to do any of those. What’s with you kids? Every other day it’s food, food, food. Alright, I’ll get you some stupid food. You won’t have time for sleeping.

photo1
Maybe you don’t like your job, maybe you didn’t get enough sleep.

Oh yeah, good luck with that. Hey, tell me something. You’ve got all this money. How come you always dress like you’re doing your laundry? Explain that. Leela, Bender, we’re going grave robbing.

A Bicyclops Built For Two

I love you, buddy! Yep, I remember. They came in last at the Olympics, then retired to promote alcoholic beverages! The more you tighten your grip, Tarkin, the more star systems will slip through your fingers.

  • I saw you with those two “ladies of the evening” at Elzars.
  • For the last time, I don’t like lilacs! Your first wife was the one.
  • But the flesh is spongy and spanac bruised?

Oh, all right, I am. But if anything happens to me, tell them I died robbing some old man. When will that be? Well, take care of yourself, Han. I guess that’s what you’re best at, ain’t it? I don’t know what you’re talking about.

photo2
Progress is a nice word.

Daylight and everything. This is the worst part. The calm before the battle. I saw you with those two “ladies of the evening” at Elzars. Explain that. Leela, Bender, we’re going grave robbing. Who am I making this out to?

It’s nice to just embrace the natural beauty within you. Who am I making this out to? Shut up and get to the point!

And remember, don’t do anything that affects anything, unless it turns out you were supposed to, in which case, you mean while for the love of God, don’t not do it!

Doomsday device? Ah, now the ball’s in Farnsworth’s court! You mean while I’m sleeping in it? Shut up and get to the point!

I’ve got to find a way to escape the horrible ravages of youth. Suddenly, Going to the bathroom like clockwork, every three hours. And those jerks at Social Security stopped sending me checks. Who am I making this out to?

They came in last at the Olympics, then retired to promote alcoholic beverages! I haven’t felt much of anything since my guinea pig died. This is the worst part. The calm before the battle.

photo4
You have to enjoy life. Always be surrounded by people that you like.

Yes, if you make it look like an electrical fire. When you do things right, people won’t be sure you’ve done anything at all. Just once I’d like to eat dinner with a celebrity who isn’t bound and gagged. I guess if you want children beaten, you have to do it yourself. Interesting. No, wait, the other thing: tedious.

I haven’t felt much of anything since my guinea pig died. Quite possible. We live long and are celebrated science. And remember, don’t do anything that affects anything, unless it turns out you were supposed to.

photo3
Everyone in this world is somehow connected.

Ah, computer dating. It’s like pimping, but you rarely have to use the phrase “upside your head.” Who am I making this out to?

You mean while I’m sleeping in it? Throw her in the brig. Michelle, I don’t regret this, but I both rue.

Daylight and everything. I just want to talk. It has nothing to do with mating. Fry, that doesn’t make sense. So I really am important? How I feel when I’m drunk is correct?

Good man. Nixon’s pro-war and pro-family. And then the battle’s not so bad? And remember, don’t do anything that affects anything, unless it turns out you were supposed to, in which case, for the love of God, don’t not do it! Shut up and get to the point! Hey, tell me something. You’ve got all this money. How come you always dress like you’re doing your laundry? I’m sure those windmills will keep them cool.

Yes, if you make it look like an electrical fire. When you do things right, people won’t be sure you’ve done anything at all. I love you, buddy! Please, Don-Bot… look into your hard drive, and open your mercy file! You guys aren’t Santa! You’re not even robots. How dare you lie in front of Jesus? Hey, whatcha watching? That’s right, baby. I ain’t your loverboy Flexo, the guy you love so much. You even love anyone pretending to be him!

Real generosity is doing something nice for someone who will never find out.

Kids have names? That could be beautiful soul sitting naked on a couch. If I could just learn to play this stupid thing. No! I want to live! There are still too many things I don’t own! Yeah, I do that with my stupidness. You can see how I lived before I met you. Do a flip!

Hello Morbo, how’s the family? I’ve been there. My folks were always on me to groom myself and wear underpants. What am I, the pope? I love this planet! I’ve got wealth, fame, and access to the depths of sleaze that those things bring. We’ll need to have a look inside you with this camera.