Banque mondiale : Les principales priorités de Fily Sissoko au Togo

Banque mondiale : Les principales priorités de Fily Sissoko au Togo

SHARE
Fily Sissoko, nouveau représentant résident de la Banque mondiale au Togo
image_pdfimage_print

Le bureau de la Banque mondiale au Togo a un nouveau représentant résident en la personne de l’ivoirien Fily Sissoko, en remplacement de la mauritanienne Hawa Cisse Wague en fin de mission dans le pays.

L’économiste ivoirien s’est engagé à sa prise de fonction à booster davantage le portefeuille de l’institution financière au Togo pour renforcer les solutions durables en réponse aux besoins des populations.

« Je viens dans un pays où l’engagement fort des dirigeants à opérer une transformation socio- économique structurelle se manifeste à travers des actions et des chantiers importants dans plusieurs domaines », a indiqué M. Sissoko.

Au Togo, Fily Sissoko a notamment trois (03) principales priorités : renforcer l’engagement de la Banque mondiale au Togo afin de poursuivre l’appui à la mise en œuvre de la Feuille de route gouvernementale notamment en matière d’inclusion économique et sociale, renforcer le dialogue avec les autorités nationales et les principales parties prenantes, et assurer le leadership de l’équipe de la Banque mondiale au Togo.

C’est depuis 2002 que Sissoko a rejoint la Banque mondiale en qualité de spécialiste en gestion financière au bureau de Dakar. Il a depuis occupé divers postes, dont le plus récent étant celui de Manager du pôle de compétence sur la Gouvernance pour la région Asie de l’Est et Pacifique, basé à Bangkok.

Il faut souligner que le partenariat entre le Togo et la Banque mondiale se porte bien. Le portefeuille de la Banque au Togo s’élève à 917,5 millions de dollars et comporte 19 projets et programmes couvrant plusieurs domaines de développement prioritaires, notamment la bonne gouvernance, l’amélioration de la gestion des finances publiques, la santé, l’environnement, le développement urbain, l’énergie, le développement local et protection sociale, l’éducation, l’agriculture et l’emploi des jeunes vulnérables.

David S.