Bientôt un mémorandum politique et diplomatique entre le Congo Brazzaville et le...

Bientôt un mémorandum politique et diplomatique entre le Congo Brazzaville et le Togo

SHARE
Jean-Claude Gakosso et Robert Dussey à Lomé
image_pdfimage_print

Le Congo Brazzaville et le Togo décident de renforcer leur relation de coopération. Une décision qui sera matérialisée dans les prochains jours par la signature d’un mémorandum politique et diplomatique entre les deux pays. L’information a été donnée par le ministre togolais des affaires étrangères, Prof Robert Dussey qui recevait mercredi à Lomé, son homologue congolais Jean-Claude Gakosso.

La visite de Jean-Claude Gakosso au Togo s’inscrit justement dans le cade du développement des relations bilatérales entre les deux pays.

Le patron de la diplomatie congolaise entend travailler en étroite collaboration avec homologue togolais pour  rendre fluide la circulation des personnes et des biens entre Lomé et Brazzaville.

« Nous allons travailler à simplifier les formalités administratives notamment par l’exemption de visas pour les détenteurs de passeport diplomatique et de service », a indiqué le ministre congolais des Affaires étrangères.

« C’est un immense bonheur pour moi d’être ici à Lomé sur cette terre mythique de Lomé. Pour nous congolais, Lomé, c’est la terre mythique du wax qui est tellement prisé en Afrique centrale, notamment dans les deux Congo précisément au Congo-Brazzaville », a souligné Jean-Claude Gakosso.

« Nous avons lors de cette visite, discuté des relations bilatérales et de coopération entre le Congo et le Togo depuis 1986, un accord de coopération. Une commission Mixte a eu lieu entre le Congo et le Togo et jusqu’à ce jour, les deux pays si bien qu’ayant une relation de coopération très forte, une relation politique et diplomatique très forte, ne se sont pas retrouvés sur plan bilatéral », a pour sa part expliqué le ministre Robert Dussey.

Dans cette dynamique de renforcement des relations bilatérales, il est envisagé une éventuelle coopération entre le Port Autonome de Lomé et celui de Brazzaville de même que l’établissement d’une liaison aérienne directe entre Lomé et Brazzaville.

David Soklou