Campus de Lomé : La LTDE tient à sa plateforme, Foly Satchivi...

Campus de Lomé : La LTDE tient à sa plateforme, Foly Satchivi interdit de composer !

SHARE
Des responsables de la LTDE
Des responsables de la LTDE
image_pdfimage_print

Face à la presse ce mardi à Lomé, les responsables de la Ligue togolaise des droits des étudiants (LTDE) ont réaffirmé leur détermination à aller jusqu’au bout de leurs revendications en appelant les étudiants de l’Université de Lomé à boycotter les examens du semestre Mousson prévus dans quelques jours, si aucune solution n’est trouvée aux points inscrits à leur plateforme revendicative.

Les revendications de ce mouvement estudiantin portent entre autres sur la levée de l’interdiction d’accès aux salles de cours et amphis par les étudiants en dehors des heures de cours et d’évaluations, l’augmentation de la durée de la connexion au wifi, du montant des bourses et allocations et l’élargissement de sa base d’octroi, la sortie de la 3ème tranche d’aide avant le début des examens et la réhabilitation complète des cités universitaires.

« Si jamais nos revendications ne sont pas prises en compte, nous allons tout faire pour que les examens de fin d’année soient boycottés », a déclaré le président de la LTDE, Foly Satchivi, lui qui a été condamné le 26 juin dernier à 12 mois de prison avec sursis dans le cadre des récents mouvements fortement réprimés par les forces de l’ordre sur le campus de Lomé.

« Nous irons là où les autorités voudront qu’on aille », a-t-il ajouté tout en soulignant sa disponibilité pour un « dialogue bilatéral franc et sincère » avec les premiers responsables de l’université.

Le hic, c’est que les autorités universitaires continuent de souligner que Foly Satchivi n’est pas inscrit sur le campus pour le compte de l’année académique 2016-2017, même si l’intéressé affirme avoir apporté toutes les preuves de son inscription.

« Monsieur Foly Satchivi ne figure dans aucun fichier de la Direction des Affaires Académiques et de la Scolarité pour le compte de l’année 2016-2017 », peut-on lire dans un courrier en date du 03 juillet et signé du président de l’Université de Lomé. Par ce courrier adressé au doyen de la faculté de droit, le Pr. Dodzi Komla Kokoroko, demande de prendre toutes les dispositions afin d’interdire l’accès à la salle d’examen au président de la LTDE pour les évaluations finales du semestre Mousson 2016-2017, en attendant une lumière sur les pièces académiques que détient Satchivi.

C’est donc probablement un nouveau bras de fer qui s’annonce et cette crise est peut-être loin de connaitre son aboutissement.

David