CEDEAO : Faure Gnassingbé et ses pairs examinent l’état de la Communauté

CEDEAO : Faure Gnassingbé et ses pairs examinent l’état de la Communauté

SHARE
Photo de famille des chefs d’État et de gouvernement à l’issue de la session
image_pdfimage_print

Les chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) se sont retrouvés ce dimanche 04 décembre 2022 à Abuja au Nigéria la soixante-deuxième session ordinaire de l’institution.

Les travaux qui ont connu la participation du chef de l’Etat Faure Gnassingbé, se sont focalisés sur l’examen du rapport annuel 2022 de la CEDEAO concernant l’état de la Communauté et des rapports du Conseil de médiation et de sécurité.

Ils ont également fait le point sur les transitions au Mali, en Guinée et au Burkina Faso.

La Conférence a salué les efforts constants des chefs d’État et de gouvernement pour relever les défis de l’intégration économique, de la stabilité et de la gouvernance, conformément à la vision 2050 de l’instance sous-régionale.

Faure Gnassingbé a saisi l’occasion pour réitérer son engagement en faveur de l’intégration régionale, d’une synergie d’actions contre les menaces sécuritaires et de toute initiative visant la consolidation de la paix, la stabilité par le dialogue.

Au sujet de la crise diplomatique entre le Mali et la Côte d’Ivoire, les informations font état de ce que l’organisation demande au Mali la libération avant le 1er janvier des 46 militaires ivoiriens détenus dans le pays, sous peine de sanction.

Le dirigeant togolais Faure Gnassingbé, médiateur dans le dossier, serait chargé de faire passer le message aux autorités maliennes.

Il a été par ailleurs annoncé au cours des travaux, la création d’une force régionale pour lutter contre le terrorisme et pour rétablir l’ordre constitutionnel.

Le sommet a été également marqué par l’investiture du nouveau président de la Commission de l’instance sous-régionale, Omar Alieu Touray désigné le 03 juillet dernier lors du 61è sonnet ordinaire de l’organisation.

David S.