La CEET veut procéder au démantèlement des réseaux électriques anarchiques

La CEET veut procéder au démantèlement des réseaux électriques anarchiques

SHARE
Les branchements anarchiques au réseau électrique dénommé « toiles d’araignée »
Les branchements anarchiques au réseau électrique dénommé « toiles d’araignée »
image_pdfimage_print

La Compagnie Energie Electrique du Togo (CEET) engage une offensive pour l’assainissement de son réseau électrique. La compagnie va procéder très prochainement à des travaux de démantèlement des réseaux électriques anarchiques dans les quartiers périphériques de Lomé et dans la localité d’Agbodrafo à quelques km à l’Est de la capitale togolaise.

Un appel d’offre vient d’être lancé à cet effet pour le recrutement d’ici le 06 octobre prochain, des entreprises devant exécuter les travaux prévus pour une durée de cinq (05) mois au maximum.

Sont concernées, les constructions de réseaux Moyenne et Basse Tension dans les quartiers Zanguéra, Ségbé, Adéticopé, Kégué, Djagblé, Djassémé, Kpéssi, Agovodou, Agbata, Dévikémé et Togo-Komé.

En Mai dernier, la CEET avait procédé au lancement d’une campagne de recensement et de normalisation des réseaux à toiles d’araignées dans les quartiers périurbains de Lomé. Une campagne qui a servi d’opportunités de branchements sociaux à des prix promotionnels aux clients concernés par les cas de branchements à toiles d’araignées.

Les branchements anarchiques au réseau électrique dénommé « toiles d’araignée » sont très développés aussi bien à Lomé que dans son agglomération. C’est une conséquence de l’urbanisation anarchique de la ville.

David SOKLOU