Climat des Affaires : Le Togo se taille la part du lion...

Climat des Affaires : Le Togo se taille la part du lion sur le continent africain

SHARE
Mme Sandra Johnson (au milieu)
Mme Sandra Johnson (au milieu)
image_pdfimage_print

Face à la presse ce lundi 05 novembre 2018 à Lomé, la Cellule Climat des Affaires (CCA) a partagé avec les professionnels des médias, les grandes lignes du rapport Doing Business 2019 de la Banque Mondiale qui consacre le Togo la plus grande performance enregistrée en Afrique cette année.

En termes de places gagnées, le Togo a fait un bond de 19 rangs en quittant la 156ème place pour se retrouver à la 137ème place. D’après ce rapport de la Banque Mondiale publié le 31 octobre 2018 pour le compte de l’année 2019 autour du thème, «Formation pour mieux réformer », un chiffre record de 314 réformes est recensé dans le monde.

Quatre pays de l’Afrique subsaharienne à savoir le Togo, le Kenya, la Côte d’Ivoire et le Rwanda figurent dans la liste des 10 pays les plus réformateurs cette année. Le Togo pour sa part, doit son mérite à une dizaine de réformes réalisées entre juin 2017 et Mai 2018, ce qui a contribué à l’amélioration de son environnement sur six indicateurs : création d’entreprise (47 places gagnées), obtention d’un permis de construire (40 places gagnées), raccordement à l’électricité (37 places gagnées), transfert de propriété (55 places gagnées), paiement des taxes et impôts (01 place gagnée) ; exécution des contrats (06 places gagnées).

« Ces résultats sont le fruit d’un travail collectif et traduisent les efforts du gouvernement, résolument engagé dans un processus profond de transformation de notre économie. Le mérite revient à tous les acteurs, en premier lieu au Chef de l’Etat pour son leadership à la tête du pays dont j’assure la coordination », a indiqué Mme Sandra Johnson, Conseillère du Président de la République et Coordonnateur national de la Cellule Climat des Affaires au Togo.

Elle a affirmé la ferme volonté des plus hautes autorités du pays à maintenir le cap des réformes pour répondre aux sollicitations des populations dans un environnement de plus en plus compétitif, marqué par l’entrée du Togo dans la mise en œuvre de son ambitieux Plan National de Développement 2018-2022.

2è top performer en Afrique avec ces six réformes derrière le Rwanda, le Togo représente aujourd’hui la quatrième économie la plus attractive de l’espace CEDEAO et deuxième économie la plus attractive de l’espace UEMOA devant le Bénin (153ème), le Burkina Faso (151ème) et le Sénégal (141ème).

Espoir AMEHOASSI