Commerce : Révision du cadre juridique et institutionnel de la CCI-Togo

Commerce : Révision du cadre juridique et institutionnel de la CCI-Togo

SHARE
Le ministre Sévon-Tépé Kodjo Adedze lors de l’adoption de la loi
image_pdfimage_print

C’est une réforme d’envergure qui confère désormais à la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCI-Togo), plus de modernité, de dynamisme et d’inclusion. La Chambre s’est en effet dotée d’une nouvelle loi votée à l’Assemblée nationale.

Il s’git d’une revue du cadre juridique et institutionnel de la CCI-Togo en vue de la rendre conforme aux normes régionales et internationales. Cette réforme était devenue une nécessité au regard des enjeux de développement et la volonté de faire de la CCI-Togo une véritable interface entre les sociétés privées et les pouvoirs publics.

Le nouveau texte confère notamment plus de souplesse et adaptabilité à l’ancienne loi (loi n° 2007-006 du 10 janvier 2007) relative à la Chambre de commerce et d’industrie du Togo. Son adoption offre l’opportunité à la Chambre consulaire de mieux défendre les intérêts du secteur privé en se dotant d’organes forts.

Mme Yawa Tsègan

« Le gouvernement dispose désormais d’un précieux outil de modernisation de la chambre de commerce et d’industrie du Togo », a expliqué le ministre du commerce, de l’industrie et de la consommation locale, Sévon-Tépé Kodjo Adedze.

Il a par ailleurs rassuré de la détermination du Gouvernement à mener à son terme ce processus qui selon lui, aboutira dans les plus brefs délais à l’élection d’une nouvelle assemblée consulaire.

« Nous avons la conviction de pouvoir compter sur l’adhésion de tous les acteurs des secteurs commerce, industrie et service dans cette dynamique pour plus de compétitivité aux échelles nationale, régionale et internationale », a-t-il ajouté.

Les députés lors de la session

La présidente de l’Assemblée nationale Mme Yawa Tsègan a souligné qu’il s’agit pour la représentation nationale de donner au gouvernement les moyens juridiques et d’organiser le cadre institutionnel apte à assurer véritablement le rôle fondamental de promotion de la croissance.

Au demeurant, ce nouvel instrument juridique voté le 17 mai dernier entend faire du secteur privé, une force et un modèle de croissance économique conformément à la vision stratégique Togo-2025.

David