Conservation des produits agricoles : Inauguration d’un magasin de 3.000 tonnes à...

Conservation des produits agricoles : Inauguration d’un magasin de 3.000 tonnes à Lomé

SHARE
Une vue du magasin
Une vue du magasin
image_pdfimage_print

L’un des maillons de l’organisation des filières agricoles au Togo est la construction de grands magasins de stockage et de conservation des récoltes afin de permettre la régulation des produits agricoles sur le marché. Dans ce cadre, un magasin d’une capacité de 3 000 tonnes vient d’être mis à la disposition de l’Agence Nationale de Sécurité Alimentaire du Togo (ANSAT). Il a été inauguré ce mardi par le ministre de l’agriculture, Ouro Koura Agadazi en présence des femmes revendeuses de céréales des marchés de Lomé.

Financé par l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), cette réalisation s’inscrit dans le cadre d’un projet de construction au Togo, d’un total de 66 magasins de stockage des produits agricoles dont 6 magasins de 3000 tonnes chacun, 30 magasins de 350 tonnes et 30 magasins de 10 tonnes, soit une subvention de 3,4 milliards de F CFA.

Situé dans le village d’Amadahomé dans le canton d’Aflao Gakli (banlieue nord ouest de Lomé), le magasin inauguré ce mardi a une dimension d’assise au sol de 64,40 m de long et 59,40 m de large, soit une surface de 3.825 m² avec une hauteur comprise entre 10 et 14 m. Il est muni d’une aire de séchage de 2450 m² et équipé de 24 extincteurs, de 400 palettes, d’une bascule (pour les pesées) et d’échelles.

Tour à tour, le ministre Ouro Koura Agadazi et ses collègues en charge du commerce, Mme Bernadette Legzim-Balouki et de l’action sociale, Mme Tchabinandi Kolani Yentcharé ont dans leurs interventions, témoigné leur reconnaissance à l’UEMOA avant de saluer le rôle que jouent les femmes revendeuses dans l’économie nationale et d’exhorter à une bonne utilisation de l’ouvrage réalisé par AGETUR-Togo.

Selon Yamadou KEITA, représentant résident de l’UEMOA au Togo, le souhait de l’institution sous régionale est que l’exploitation de ces magasins puisse contribuer à l’amélioration de la qualité des produits, et de manière générale, impacter la sécurité alimentaire au Togo.

En plus d’assurer le rôle de sécurité alimentaire, les magasins de 3000 tonnes seront des points de vente en gros de l’ANSAT pour les commerçantes de céréales, les transformateurs de même que les éleveurs et autres opérateurs économiques. Une convention a été d’ailleurs signée entre l’ANSAT et les revendeuses de céréales des principaux marchés de Lomé.

La Rédaction