Coronavirus : le gouvernement met en garde contre la spéculation sur les...

Coronavirus : le gouvernement met en garde contre la spéculation sur les prix des produits de première nécessité

SHARE
Des produits de 1ère nécessité sur un étalage (image d’illustration)
image_pdfimage_print

Du lait au gel hydro alcoolique en passant par le riz, la farine de blé, les huiles végétales, les concentrés de tomates, le sucre, ou encore les pâtes alimentaires, ils sont nombreux ces produits de première nécessité dont les prix font déjà l’objet de spéculation sur les marchés togolais en cette période de la pandémie du coronavirus (COVID-19). Dans un communiqué en date de ce 21 mars, le gouvernement a mis en garde les opérateurs économiques qui se livrent à cette pratique.

« Ces pratiques, qui créent des pénuries artificielles sur les marchés, sont contraires aux dispositions des articles 13 et 18 de la loi n°99-011 du 28 décembre 1999 portant concurrence au Togo », explique le gouvernement qui rappelle aux détenteurs des supermarchés, superettes, boutiques et officines, le respect des mesures barrières, notamment la distance sécuritaire, le lavage des mains, la limitation du nombre de clients et le contrôle de température à l’entrée.

Les opérateurs économiques sont également informés que des contrôles inopinés des inspecteurs de commerce, des agents de santé et des forces de l’ordre seront menés sur l’ensemble du territoire national.

« Tout contrevenant sera sévèrement puni conformément aux lois en vigueur », avertit le gouvernement.

Il faut rappeler que le Togo a déjà enregistré au total 16 cas de coronavirus avec plusieurs autres cas suspect, à la date du 21 mars 2020.

Cris DADA