Corruption : les populations des plateaux sensibilisées par la HAPLUCIA à Atakpamé

Corruption : les populations des plateaux sensibilisées par la HAPLUCIA à Atakpamé

SHARE
image_pdfimage_print

Les résultats de l’étude sur la perception et le coût de la corruption au Togo ont fait l’objet de sensibilisation et de dissémination au cours d’une rencontre organisée par la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) ce jeudi 26 novembre à Atakpamé.

Cette démarche de HAPLUCIA appuyée par le PNUD s’inscrit dans le cadre de sa conduite pédagogique à se faire connaître au grand public de l’intérieur du pays.

L’objectif de cette mission est non seulement de présenter les effets néfastes de la corruption aux participants et de partager avec eux le contenu du rapport de l’enquête, mais aussi de les instruire sur les mesures de la prévention contre la corruption en vue de les amener à s’impliquer dans la lutte contre ce fléau.

Le Préfet de l’Ogou, M.Akakpo Edoh, en ouvrant les travaux de cet atelier, a indiqué que la corruption met en péril la paix et la sécurité en étant le soubassement et le support de l’injustice sociale et de la pauvreté des populations.

Les travaux se sont déroulés en présence du président de ladite institution, M. Essohana Wiyao.

Depuis Atakpamé, Evrard NOMANYO