Couvre-feu : la CNDH salue le professionnalisme des éléments de la FOSAP

Couvre-feu : la CNDH salue le professionnalisme des éléments de la FOSAP

SHARE
Nakpa Polo, Présidente de la CNDH (©ROT)
image_pdfimage_print

Le professionnalisme des éléments de la Force spéciale anti-pandémie (FOSAP)  au cours de la période du couvre feu (20 décembre 2020 au 03 janvier 2021) a été saluée par la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) qui a assuré le monitoring de l’opération, en collaboration avec des organisations de la société civile.

La CNDH s’est surtout réjoui du respect des droits de l’homme durant la période du couvre feu tout en saluant le sens de responsabilité des populations. Elle a en outre remercié le gouvernement pour cette initiative qui vise à garantir aux populations, le droit à la santé notamment en cette période de crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19.

L’institution a dans un communiqué invité par ailleurs la FOSAP à continuer dans cette dynamique au cours du reste de la période de l’état d’urgence sanitaire. La population a été également invité à continuer par respecter les mesures barrières contre la propagation du virus.

Selon le ministère de la sécurité, le couvre-feu qui l’une des mesures restrictives édictées par le gouvernement contre la Covid-19 a été « globalement respecté » par les populations sur l’ensemble du territoire national.

Il faut souligner qu’en dehors de cette mesure, les rassemblements de plus de 15 personnes sur toute l’étendue du territoire national, les évènements culturels et commerciaux (spectacles, campagnes publicitaires, etc.) et des célébrations (mariage, baptême, etc.), la célébration de culte sauf un jour par semaine (vendredi pour les musulmans et dimanche pour les chrétiens), les pèlerinages et les camps de prières ont été également interdits.

Cris DADA