COVID-19 : la riposte doit s’inscrire dans le long terme, selon l’OMS

COVID-19 : la riposte doit s’inscrire dans le long terme, selon l’OMS

SHARE
Dr Tedros Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Général de l’OMS
image_pdfimage_print

Au cours de sa réunion tenue vendredi à Genève en Suisse, le Comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) concernant la COVID-19 a prévenu que la pandémie de Coronavirus allait probablement être « très longue ».

Le Comité qui tenait sa quatrième réunion, a en outre relevé la nécessité de poursuivre les efforts de riposte communautaires, nationaux, régionaux et mondiaux ».

« Cette pandémie est une crise sanitaire exceptionnelle, dont les effets seront ressentis pendant des décennies », a déclaré à l’ouverture des travaux, le Dr Tedros Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

« De nombreux pays qui croyaient que le pire était passé sont maintenant aux prises avec de nouvelles flambées. Certains pays qui ont été moins touchés au cours des premières semaines voient maintenant le nombre de cas et de décès augmenter. Et certains pays ont réussi à maîtriser des flambées de grande ampleur », a-t-il ajouté, des propos rapportés dans un communiqué publié samedi par l’Institution.

Diverses recommandations ont été formulées par le Comité d’urgence.

Aux pays, il est recommandé d’appuyer les travaux de recherche pour permettre à terme, l’accès aux outils de diagnostic, aux traitements et aux vaccins, de renforcer la surveillance de la santé publique pour l’identification des cas et la recherche des contacts, et d’appliquer des mesures et des conseils proportionnés concernant les voyages, sur la base d’évaluations des risques, et de revoir régulièrement ces mesures.

Pour rappel, le coronavirus a déjà infecté au moins 17,6 millions de personnes dont plus de 680 000 morts à travers le monde à la date du 1er août, selon un décompte effectué par l’AFP à partir de sources officielles.

David S.