De belles performances économiques au sein de l’espace UEMOA

De belles performances économiques au sein de l’espace UEMOA

SHARE
Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA
image_pdfimage_print

La 21ème Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) s’est tenue ce 12 juillet 2019 à Abidjan en Côte d’Ivoire en présence du Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé.

Les travaux ont été présidés par M. Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire et Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA.

Les Chefs d’Etat ont examiné entre autres, le Rapport sur l’état de l’Union en 2018, le Rapport général de la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires édition 2018 ainsi que l’état de mise en œuvre des grands Chantiers  de l’Union.

« Notre union avance à grands pas dans ses chantiers pour une intégration réussie au service de nos peuples », a indiqué Faure Gnassingbé, témoignant sa gratitude à son homologue ivoirien pour le travail inlassable.

Selon les chiffres, la croissance économique au sein de l’Union s’est maintenue à 6,6 % en 2018, avec de bonnes performances enregistrées ces dernières années.

« La croissance s’est établie à 6,6% en 2018, le même niveau qu’en 2017 », a déclaré le président ivoirien Alassane Ouattara à l’ouverture des travaux. « Cette résilience résulte de la bonne qualité des politiques conduites par les gouvernements et nos Etats », a-t-il expliqué, tout en invitant ses pairs à mettre « un accent particulier sur la mobilisation des ressources intérieures nécessaires à l’accroissement des dépenses prioritaires ».

Il faut rappeler que la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement (CCEG) est l’Organe suprême qui définit les grandes orientations de la politique de l’Union. Elle se réunit au moins une fois par an, selon l’article 17 du TRAITE de l’UEMOA.

David S.