De la danse traditionnelle pour renforcer le vivre ensemble dans l’OGOU

De la danse traditionnelle pour renforcer le vivre ensemble dans l’OGOU

SHARE
Danse traditionnelles
Danse traditionnelles
image_pdfimage_print

La Direction Régionale des Arts et de la Culture (DRAC) des Plateaux en collaboration avec la Fédération des Associations de Groupes Folkloriques et Artistiques de la Préfecture de l’Ogou (FEAGROFAPO) a officiellement lancé cette semaine, la  2eme édition des journées de folklore de la préfecture de l’Ogou dans le cadre du projet de valorisation du patrimoine culturel immatériel de ladite préfecture.

Placées sous le thème « nos danses traditionnelles renforcent notre vivre ensemble », ces journées ont pour objectif de promouvoir la paix à partir de la valorisation du patrimoine culturel immatériel notamment les danses traditionnelle dans la préfecture.

Il s’agit d’entretenir et de consolider la culture de la paix, de la tolérance dans le respect de la différence, d’affirmer  l’identité culturelle des communautés de la préfecture de l’Ogou et d’offrir des spectacles de danses traditionnelles d’une cinquantaine de groupes folkloriques dans les différentes zones de la commune d’Atakpamé.

Le Directeur régional des arts et de la culture des Plateaux, en expliquant le choix du thème de cette édition a souligné que la commune d’Atakpamé abrite en effet plus de 50 groupes folkloriques affiliés à la FEAGROFAPO mais ces derniers ne jouissent pas d’une grande visibilité et de rayonnement.

Selon lui, cette richesse folklorique enregistre une disparition et une dégradation à cause de l’apparition des technologies de l’information et de la communication, l’avancée de la modernisation et l’expansion de la religion étrangère entraînant le déchirement du tissu social, la fragilisation de l’économie, des problèmes d’ethnicité et d’intérêt avec des crises sociopolitiques, ce qui complique le processus de réconciliation entre les fils et filles des communautés. Il a remercié le gouvernement et l’ensemble des partenaires pour leurs efforts incessants en faveur du développement de la culture au Togo.

Pour M. Dagbe Yao, Président de FEAGROFAPO, « tout développement prend nécessairement ses fondements dans la culture, parce que la dynamique socio-économique et culturelle d’un pays est fortement dépendante de la créativité culturelle et éducative de ses habitants ». Il a félicité les différents groupes pour leur dévouement et leurs actions culturelles au service du développement local et les a encouragés à poursuivre cette initiative pour l’épanouissement des populations.

Ces danses vont se dérouler par zone notamment à Agbonou, Djama, Gnagna et à Datcha respectivement le 20 janvier et les 3, 10 et 27 février 2019.

Créée en juin 2010 à Atakpamé, la FEAGROFAPO œuvre pour la promotion de la diversité culturelle dans la préfecture de l’Ogou.

Depuis Atakpamé, Evrard Nomanyo