Décentralisation : Des journalistes outillés pour un contrôle citoyen de l’action publique

Décentralisation : Des journalistes outillés pour un contrôle citoyen de l’action publique

SHARE
Le formateur Ouro-Bossi Tchacondoh échangeant avec les participants
image_pdfimage_print

« La décentralisation : rôle du journaliste dans le contrôle citoyen de l’action publique », c’est le thème au centre d’un atelier de formation des journalistes organisé les 22 et 23 avril à Kpalimé (120 km au nord ouest de Lomé).

Ils sont une trentaine de professionnels de médias à prendre part à cette session de formation initiée par l’Union des journalistes indépendants du Togo (UJIT) avec l’appui financier de la Fondation Friedrich Ebert.

« Pour être capables de jouer pleinement leur rôle dans l’accompagnement du processus de décentralisation, les journalistes doivent être outillés, afin de leur permettre de contribuer à la promotion de l’un des leviers fondamentaux indispensables à la réussite de la gouvernance locale, en l’occurrence le contrôle citoyen e l’action publique », a déclaré le secrétaire général de l’UJIT, Pierre Agbanda.

« Cette formation est une opportunité de plus pour s’outiller sur les mécanismes de contrôle de gestion et de la gouvernance de nos communes et sur les enjeux économiques de la décentralisation », a-t-il ajouté.

Les participants ont été outillés sur divers thématiques notamment « les enjeux de la décentralisation dans le développement socioéconomique », « la notion et outils du contrôle citoyen de l’action publique » et «  le rôle du journaliste dans les stratégies de promotion du contrôle citoyen de l’action publique ».

Des exercices pratiques sur des thèmes bien précis ont également fait parti des travaux sous l’encadrement des formateurs.

« La gouvernance fait appel à un processus de prise décision qui prend en compte la transparence, l’équité et l’efficacité. La décentralisation est venue pour permettre à tout le monde à prendre part à la gestion des affaires de la cité. La démocratie est plus vivante sur le plan local que sur le plan national », a fait savoir l’expert en décentralisation Ouro-Bossi Tchacondoh, l’un des formateurs.

Le Chargé de Programme à la Fondation Friedrich, Ebert Expédit Ologou s’est pour sa part réjoui de la qualité du partenariat qui existe entre le Fondation et l’UJIT, avant de souhaiter que le séminaire soit suivi d’une plus grande implication des médias dans le contrôle de l’action publique à travers des productions journalistiques en lien avec la gouvernance locale et les enjeux socioéconomiques de la décentralisation.

Il faut souligner que les travaux ont été ouverts par le Secrétaire général de la préfecture de Kloto Sogoyou Békéyi qui a adressé au nom du préfet ses félicitations à l’UJIT pour cette initiative qui, a-t-il précisé, contribuera à vulgariser les bonnes pratiques en matières de contrôle citoyen de l’action publique.

Pour rappel, le processus de décentralisation entamée depuis quelques années est rentré dans sa phase opérationnelle en octobre 2019 avec la passation de témoin des délégations spéciales aux nouveaux conseillers municipaux et maires élus. A ce jour, le pays est en train de se préparer à l’organisation des élections régionales.

David S.