Décentralisation : le PAD dresse le bilan à mi-parcours de la phase...

Décentralisation : le PAD dresse le bilan à mi-parcours de la phase II des travaux réalisés à Kpalimé

SHARE
Une image de la visite de terrain
image_pdfimage_print

Depuis la constitution du 14 octobre 1992, le Togo a opté pour une réforme de l’organisation administrative fondée sur le principe de la décentralisation. Ce processus de décentralisation est de nouveau sur les rails avec l’organisation des élections municipales le 30 juin dernier qui a abouti l’élection des maires et des conseillers municipaux. L’Allemagne est l’un des partenaires privilégiés qui accompagnent le Togo dans la mise en œuvre de ce processus à travers le Programme d’Appui à la Décentralisation (PAD). L’Expert de ce programme auprès de la Commune de Kloto 1 M. ZOHOU Serge, a dressé le bilan à mis parcourt des travaux réalisés dans le cadre de la phase II des 3 composantes du programme.  Il était face aux journalistes de la ville de Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), lors d’une conférence de presse tenue ce 29 juillet 2020, à laquelle ont pris part ALOWONOU Koffi (Directeur des Services Techniques de la Mairie de Kloto) et AYEVA Faride (Technicien Supérieur Génie Civil / Chef Division Infrastructures, Equipement et Patrimoines de la Mairie de Kloto1),

Le Secrétaire général de la Commune de Kloto1 M. DOGO Tchala, et la Chargée de Communication et des Relations Publiques de la Commune de Kloto1 Mme AMEGAN DZAKA SemekonowoAkpéné étaient également présente à cette rencontre.

Le Programme d’Appui à la Décentralisation (PAD) cofinancé par l’Etat togolais et la KFW, est axé sur trois composantes : « la construction et la réhabilitation des infrastructures économiques et marchandes (les marchés, les gares routières, les abattoirs) », « renforcement des capacités des cadres de l’administration sur la maitrise d’ouvrage délégué et passation des marchés publiques de la commune de Kloto1 : (Construction d’une salle polyvalente de fête et de loisir sur la Place du 30 Août) » et « Mobilisation citoyenne à travers mise en place d’une Plateforme du système d’information, de suivi et évaluation par les citoyens ».

Les travaux de la construction et la réhabilitation du nouveau marché de Château, dans le cadre de la composante 1 ont été confiés aux entreprises CETAS et MRJD Construction basées à Lomé, pour un budget global de 1,048 milliards de FCFA, y compris les avenants.

A la fin de la Conférence de presse et de la visite de terrain sur le site du nouveau marché de Kpalimé situé à Château, M. ZOHOU s’est dit « satisfait du taux de réalisation des travaux de la Composante 1 du PAD, qui selon lui est estimé de nos jours à 77 % ».

Une satisfaction partagée également par ALOWONOU Koffi et AYEVA Faride de la Commune de Kloto1.

Démarrés en juillet 2018, les travaux de construction du nouveau marché de Kpalimé devront normalement prendre fin le 31 juillet 2020.

« Malheureusement, la pandémie à Coronavirus a empêché les travaux d’évoluer normalement. Les travaux qui étaient prévus pour être livrés cette fin du mois de juillet ne pourront plus l’être. Il y a eu 3 à 4 mois d’inactivités sur le chantier à cause de la Covid-19 », a expliqué Serge ZOHOU.

« Nous avons fait une actualisation des travaux et les bailleurs ont décidé de proroger les travaux de mois jusqu’à fin octobre ou début novembre pour permettre aux entreprises de pouvoir livrer les travaux », a-t-il souligné.

« La Commune de Koto1 avait aussi soumis des doléances afin que des travaux complémentaires soient faits sur le chantier. Raison pour laquelle le partenaire a ajouté un avenant », a ajouté M. ZOHOU.

Parlant de l’actualisation des travaux dans la composante II, l’Expert du PAD auprès de la Commune de Kloto1 M. ZOHOU a fait savoir aux journalistes que la Commune de Kloto1 n’a pas reçu une approbation de la part des autorités pour la mise en œuvre de ce projet.

Selon lui, la construction d’une salle polyvalente de fête et de loisir se fera sur un nouveau site trouvé à côté du quartier Nyivémé, non loin de la Radio Zion, en lieu et place de la Place du 30 Août, situé derrière le stade municipal de Kpalimé.

Le coût de réalisation des travaux de la composante II devrait coûter au total 40 millions de FCFA (dont 26 millions pour la KFW). Il a par ailleurs invité les populations à accompagner la commune de Kloto1 pour la réalisation de ce projet.

Initialement suspendue à causes des difficultés rencontrées dans sa mise en œuvre, les travaux de la composante 3 du PAD, a rassuré M. ZOHOU, ont repris et se poursuivent.

Des démarches a-t-il poursuivi, ont été faites et une nouvelle plateforme du système d’information, de suivi et évaluation par les citoyens est en train d’être mise en place. Cette nouvelle plateforme d’information qui prend en compte la géolocalisation, est plus souple, moins chère et que son utilisation sera facile pour les habitants de la commune de Kloto1

Soulignons que le PAD est un programme conjoint de l’Etat togolais et de la République Fédérale d’Allemagne financé par la Coopération Financière (KFW), l’Etat togolais et les communes bénéficiaires. La première phase du PAD a démarré en 2014 et concerne trois communes pilotes (Kpalimé, Tsévié et Sokodé).

Dans sa seconde phase démarrée en 2017, cinq communes (Dapaong, Kara, Sotouboua, Atakpamé et Aného) ont été ajoutées. Au total les huit communes en sont bénéficiaires pour un financement de 20 millions d’Euros.

De notre correspondant à Kpalimé, Mensah ASSOGBAGUE